1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Forum des cultures

« Mon école, c’est la musique »

Né dans une famille de griot, Moussa Coulibaly fait découvrir la musique traditionnelle du Burkina Faso aux Berlinois.

Moussa Coulibaly joue tous les instruments traditionnels africains

Moussa Coulibaly joue tous les instruments traditionnels africains

Pour son nouvel album, Moussa Coulibaly a choisi une photo étonnante. Ce musicien burkinabais pose au bord d‘un lac avec toute une batterie d’instruments – balafon, djembé, gogni, doundoun… Un détail interpelle : la neige sur le sol. Eh oui, nous ne sommes pas sur le continent africain mais à Berlin, au bord d’un des nombreux lacs de la ville, un endroit bucolique à deux pas du domicile de Moussa Coulibaly. Cela fait deux ans qu’il habite dans la capitale allemande. Il y a fondé le groupe « Lonitiba » et accompagne régulièrement des groupes de salsa, de reggae ou de jazz.

Moussa Coulibaly a grandi dans une famille de griots au nord-ouest du Burkina-Faso à la frontière du Mali. Il joue tous les instruments traditionnels africains. Il s’est d’abord produit aux côtés de ses frères dans les fêtes de villages avant de quitter sa région pour donner des concerts dans différentes pays de l’Afrique de l’Ouest puis en Europe. C’est lors d’un concert à Berlin qu’il a rencontré sa femme, une Allemande. « Sans la musique, je ne serai pas ici », dit-il.

Écouter l'audio 12:32

Ecoutez le Forum des Cultures !

Audios et vidéos sur le sujet