1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Forum des cultures

Mode métisse

Avec des vêtements qui mélangent traditions africaines et coupes européennes modernes, Rama Diaw a charmé le public du dernier festival africain de Würzburg.

Rama Diaw N'Deye

Rama Diaw N'Deye

Le festival africain de Würzburg, dans le sud de l'Allemagne, est principalement consacré à la musique. Mais cette année, les organisateurs ont décidé d'y organiser pour la première fois un défilé de mode. Le Sénégal était l'un des invités d'honneur du festival, et c'est de là que vient la créatrice de mode qui a pu présenter sa dernière collection. Rama Diaw est âgée de 36 ans et est originaire de la ville de Saint-Louis. Il y a quelques années, elle a créé sa propre marque, « Metiss ».

Plusieurs jeunes filles de la région ont servi de mannequins pour le défilé

Plusieurs jeunes filles de la région ont servi de mannequins pour le défilé

Une mode à la croisée des chemins, que peuvent porter aussi bien les Européennes que les Africaines… Le concept a visiblement plu aux visiteurs à Würzburg. Organisé à trois reprises pendant le festival, le défilé de mode est vite devenu l'une des attractions préférées du public. Et à peine le défilé terminé, nombreux étaient les spectateurs – et surtout spectatrices – qui se précipitaient au stand de « Madame Rama », une petite boutique aménagée sous une tente, pour tenter d'y retrouver certains des modèles présentés sur le podium.

La chanteuse béninoise Angélique Kidjo est venue rendre visite à Rama Diaw pendant le festival

La chanteuse béninoise Angélique Kidjo est venue rendre visite à Rama Diaw pendant le festival

Au-delà du côté glamour de la mode et des défilés, Rama Diaw tient à souligner l'aspect social de son travail. Par son activité, elle veut promouvoir la formation et la création d'emplois pour les populations rurales dans son pays. C'est pourquoi elle a créé l'association Aissatou, qui a déjà permis de former et d'employer des teinturières et des couturières et qui doit à plus long terme soutenir les femmes pour assurer les dépenses liées à la santé et à l'éducation des enfants. Autre aspect non négligeable de la coopération de Rama Diaw avec les femmes du village : la récupération. En effet, rien ne doit être perdu et une fois les robes terminées, les chutes de tissus sont réutilisées et transformées pour fabriquer des accessoires, comme des colliers.

Écouter l'audio 12:31

Ecoutez le Forum des Cultures

Audios et vidéos sur le sujet