Mission européenne de sécurité au Sahel | Afrique | DW | 01.08.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Mission européenne de sécurité au Sahel

L'Union européenne veut aider le Niger à mieux lutter contre le terrorisme et la criminalité. Une "mission de sécurité" va prendre ses fonctions à Niamey, c'est ce que vient d'annoncer le Conseil européen.

Les policiers nigériens ont des difficultés à faire face aux menaces terroristes

Les policiers nigériens ont des difficultés à faire face aux menaces terroristes

Pauvreté et sous-développement des services publics de base font le terreau du terrorisme

Pauvreté et sous-développement des services publics de base font le terreau du terrorisme

C'est le Niger qui a tiré la sonnette d'alarme et s'est adressé à l'Union européenne. En mars dernier, les ministres des affaires étrangères des 27 ont donné le feu vert à une mission civile de sécurité. Le porte-parole de l'UE Michael Mann précise:

"On a lancé une mission au Niger pour la formation des forces policières. L'UE va dépenser 8,7 millions d'euros pour la premiére année et nous allons envoyer 80 personnes au Niger pour aider à combattre le terrorisme. C'est une nouvelle mission de l'UE et à l'avenir il y aussi la possibilité qu'on pourrait élargir cette mission au Mali et à la Mauritanie."

L'Afrique de l'ouest sous la menace

Le groupe islamique Ansar Dine qui vient du Niger, contrôle avec d'autres groupes le nord du Mali

Le groupe islamique Ansar Dine qui vient du Niger, contrôle avec d'autres groupes le nord du Mali

La région du Sahel où vivent quelque 23 millions de personnes est en effet déstabilisée par l'activité terroriste et les conséquences du conflit en Libye, estime la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton. Niamey s'inquiète de la situation actuelle au Mali divisé entre un sud sans réel gouvernement et un nord occupé par deux groupes islamiques liés à Al-Qaida. Ils y controlent déjà une surface de la taille de la France. Il est temps que l'UE vienne en aide à cette région, où la pauvreté est parfois extrême, comme l'explique Amelia Hadfield, professeur à l'Université libre de Berlin:

"La Mauritanie, le Mali et le Niger souffrent d'un manque chronique de stabilité et de capacité étatique. C'est un facteur de vulnérabilité. Ces états sont incapables d'offrir un fonctionnement de base comme la fourniture publique d'eau, d'électricité, d'éducation et de santé."

La pauvreté et la malnutrition, estime donc cette spécialiste, contribuent fortement au succès du terrorisme. La stratégie Sahel de l'Union Européenne doit prendre en compte ces facteurs.