Mikhaïl Khodorkovski de nouveau devant la justice | International | DW | 03.03.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Mikhaïl Khodorkovski de nouveau devant la justice

L'ancien patron du groupe pétrolier Ioukos a déjà été condamné en 2005 à huit ans de prison pour évasion et fraude fiscale. Cette fois, il doit répondre de détournement de fonds et blanchiment d'argent.

default

Mikhaïl Khodorkovski encourt 22 ans d'emprisonnement supplémentaires

Mikhail Khodorkovski a déjà passé quatre ans en prison en Sibérie avec son associé Platon Lebedev, et en plus des quatre ans qu'il lui reste encore à purger, il encourt 22 ans d'emprisonnement supplémentaires. Au cours des deux dernières années, le Parquet a réuni 14 dossiers contre lui et les charges portent sur 20 milliards d'euros. Mais pour son avocate, Karina Moskalenko, il s'agit d'une mascarade :

« Cette enquête est purement politique. Cela fait longtemps que c'est évident. Et le gouvernement n'essaie même pas de le cacher ! »

Celui qui était autrefois l'homme le plus riche de Russie juge lui aussi les accusations absurdes et délirantes. Lors de son premier procès en 2005, de nombreuses ONG avaient dénoncé l'orchestration du Kremlin qui cherchait à faire disparaître le PDG de Ioukos de la scène politique. Cette fois encore, et malgré les promesses de Dmitri Medvedev de faire changer le système judiciaire russe, la défense parle de témoins menacés, de manipulations de preuves :

«Nous allons essayer d'expliquer au public les dessous de cette plainte absurde. Nous n'allons pas faire référence au caractère politique de ce procès. Nous allons démolir toutes les soi-disant preuves de l'accusation, point par point. Même si le résultat de ce procès est prédéterminé comme la dernière fois, en tant qu'avocat, nous allons faire le maximum pour notre client.»

Hier, les avocats n'ont pas pu rendre visite à leur client en prison. Par ailleurs, le procès a lieu à huit clos. Mais Karina Moskalenko ne perd pas espoir :

« Si ce tribunal était vraiment indépendant, Khodorkovski serait acquitté. S'il reste en prison, ce sera la preuve que rien n'a changé. L'issue de ce procès va montrer le degré d'indépendance de ce tribunal, et, plus généralement, s'il existe une justice indépendante en Russie. »

Le procès devrait durer plusieurs semaines. Mais l'observatrice mandatée par l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, a déjà estimé qu'il ne serait pas plus équitable que le premier.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !