1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Meurtre de trois chrétiens à l'Est de la Turquie

Plusieurs journaux allemands reviennent aujourd’hui sur le meurtre de trois personnes, dont un ressortissant allemand, dans une maison d'édition chrétienne à Malatya, dans l’est de la Turquie. Un incident qui réveille des craintes de nouvelles persécutions des minorités religieuses dans le pays. Le meurtre survient aussi dans un contexte politique tendu : l’élection présidentielle a lieu le mois prochain et l’éventuelle candidature du premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, issu de la mouvance, islamiste, a suscité de larges critiques dans les milieux laïcs en Turquie.

La ville de Malatya en Turquie

La ville de Malatya en Turquie

Un crime odieux a été commis ! s’indigne le quotidien populaire Bild-Zeitung. Un meurtre qui provoquera certainement des commentaires déplacés : la Turquie est un pays barbare dans lequel on persécute les chrétiens, un pays bien éloigné des valeurs de l’Europe. Mais c’est là exactement la réaction qu’espèrent les meurtriers de Malatya, car leur attaque visait aussi une Turquie moderne et européenne.

A première vue, écrit la Frankfurter Allegemeine Zeitung, il serait plausible de voir l’œuvre de fanatiques islamistes derrière le meurtre de trois employés d’une maison d'édition chrétienne à Malatya. Mais ce n’est absolument pas sûr. La petite maison d’édition Zirve avait déjà été menacée plusieurs fois par des nationalistes turcs radicaux. Ces groupes de plus en plus actifs pensent sérieusement que les activités marginales de quelques chrétiens pourraient représenter un danger pour ce pays qui est à 99% musulman. Selon eux, l’unité de la Turquie est menacée. Cela ne leur plaît pas non plus que leur propre gouvernement souhaite continuer à conduire le pays vers l’Europe, ce qui implique l’introduction de véritables réformes dans le domaine de la liberté de religion.

Même ton dans le Westfalenpost, qui estime que la persécution des chrétiens est bien trop ostensible. C’est justement cette minorité que les nationalistes fanatiques soupçonnent de vouloir miner les institutions politiques et religieuses du pays. Les meurtriers de Malatya ne sont bien entendu pas représentatifs de la Turquie. Mais le choc provoqué par leur crime va de nouveau échauffer le débat sur l’adhésion du pays à l’Union Européenne. Et il faut absolument que le gouvernement turc clarifie comment il compte garantir et renforcer la liberté de religion.

Pour la Süddeutsche Zeitung, une attaque comme celle de Malatya montre que la tolérance, la liberté de religion et la démocratie sont des biens menacés. Si le premier ministre Recep Tayyip Erdogan veut maintenir la stabilité dans le pays, alors il devrait se décider rapidement quant à son éventuelle candidature à l’élection présidentielle et à son avenir politique, pour que le gouvernement retrouve ses capacités d’action. Sinon les extrémistes pourraient bien profiter de nouveau du vide politique actuel.

  • Date 19.04.2007
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2gt
  • Date 19.04.2007
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2gt
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !