Merkel va-t-elle sauver l′euro ? | Vu d′Allemagne | DW | 27.10.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Merkel va-t-elle sauver l'euro ?

A la Une : le sommet européen sur la crise de l'euro. Les éditorialistes analysent le rôle de la chancelière Angela Merkel et le vote du Bundestag sur le renforcement du fonds de secours européen.

default

Angela Merkel a réussi à atteindre ses objectifs à Bruxelles

Le monde entier regarde l'Allemagne avec envie, affirme Die Welt. La crise économique mondiale de 2008 a été surmontée, le chômage est en baisse et le gouvernement est mené par une femme capable – face aux pays noyés sous les dettes – de faire preuve d'un minimum de bon sens économique quand il s'agit de sauver l'euro.

Deutschland Bundestag Euro Finanzkrise Plenarsaal

Le Bundestag a apporté son soutien à la politique de la chancelière

Pour Angela Merkel, c'était une entreprise osée de se soumettre à un vote du Bundestag, la chambre basse du parlement allemand, écrit la Süddeutsche Zeitung. Mais sa prise de risque a été récompensée. Au bout du compte, elle a rassemblé autour d'elle non seulement la coalition, mais aussi les sociaux-démocrates et les Verts et c'est renforcée qu'elle s'est rendue à Bruxelles. Reste une question bien plus importante : le Bundestag et le gouvernement ont-ils raison sur le contenu ? On peut en douter, car avec l'augmentation du Fonds de secours, on mise tout sur une stratégie qui n'a jusqu'à présent pas réussi à résoudre la crise.

La Frankfurter Rundschau est elle aussi sceptique et estime que les mesures européennes ne font qu'aviver la méfiance générale, y compris celle des marchés. Avec la remise de dette à la Grèce, la politique revient sur son ancien point de vue, à savoir que les programmes d'austérité très stricts fonctionnent. Avec la recapitalisation des banques, elle contredit sa propre assurance que le système bancaire est assez solide. Et avec l'élargissement du Fonds de secours européen, Bruxelles dément son affirmation selon laquelle la crise est seulement le problème de quelques petits Etats au budget fragile et la zone euro n'est pas en danger.

Befreiungsfeier in Libyen

Le président du CNT, Moustapha Abdeljalil, souhaite que l'Otan reste en Libye jusqu'à fin 2011

La Frankfuter Allgemeine Zeitung revient de son côté sur la situation en Libye, où le Conseil national de transition aimerait voir l'Otan prolonger sa mission. Un souhait auquel on ne doit pas donner suite selon le journal. La bataille de Tripoli a été remportée, l'ancien régime a été renversé et le dictateur est mort. On craint certes que le désarmement et la pacification des différents groupes rebelles et tribus se révèlent difficiles, mais ce n'est pas le rôle de l'Otan de s'en charger. Le nouveau régime de Tripoli doit maintenant assurer lui-même la stabilité intérieure, au besoin avec ses puissants alliés arabes, comme le Qatar.

Auteur : Aude Gensbittel
Edition : Kossivi Tiassou

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !