1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Elections en Allemagne

Merkel, Schulz : qui sont les autres candidats aux législatives ?

Les deux principaux candidats à la chancellerie sont Angela Merkel et Martin Schulz. Mais il y a d’autres partis qui présentent aussi des candidats.

Écouter l'audio 01:45

Tour d’horizon de gauche à droite de l’échiquier politique allemand

Sahra Wagenknecht et Dietmar Bartsch portent les couleurs de Die Linke. Leur priorité affichée durant la campagne est une meilleure répartition des richesses. Leur parti de gauche radicale a été formé en 2007 par d'anciens communistes de l'Est et des déçus du SPD.

Die Linke veut sortir de l'OTAN et refuse les envois de troupes à l'étranger. Elle est créditée dans les derniers sondages de plus de 10% des voix.

Deutschland Kleiner Parteitag der Grünen (picture-alliance/dpa/S. Stache)

Cem Özdemir mise sur l'Europe

Rivalités chez les Verts

Ensuite viennent les écologistes du parti Bündnis 90/Die Grünen. Leur candidat à la chancellerie est Cem Özdemir, un Allemand d’origine turque. Les Verts ont fait coalition au niveau national et co-dirigé le pays avec le SPD entre 1998 et 2005.

La sortie du nucléaire était leur principale bataille, mais la CDU l'a actée. Le mariage gay, pour lequel ils militaient de longue date, a lui aussi été adopté. Difficile donc pour les écologistes de se positionner dans les jeux d'alliance et de surmonter leurs divisions internes. Pour l’instant, ils plafonnent autour de 8% des intentions de vote.

Schlussrunde von ARD und ZDF zur Bundestagswahl | Christian Lindner (picture-alliance/dpa/M. Gambarini)

Christian Lindner espère que, cette fois, le FDP aura des députés au Bundestag

La renaissance du FDP

Christian Lindner est celui qui a fait renaître de ses cendres le FDP, parti libéral. Longtemps, cette formation a fait figure de "faiseur de rois", capable de s'allier soit avec la CDU, soit avec le SPD selon les circonstances.

En 2013, les libéraux ont essuyé un revers électoral et n’ont pas de députés dans l’assemblée sortante.

Christian Lindner mise sur une image jeune et dynamique. Il pourrait récolter aux alentours de 10% de voix.

Petite sœur tradi

Joachim Herrmann se présente pour la CSU, petite sœur bavaroise de la CDU d’Angela Merkel, un parti plus conservateur et plus traditionnaliste qui ne voit pas d’un bon œil par exemple l’accueil massif de réfugiés.

Deutschland AfD-Pressekonferenz mit Weidel und Gauland (Reuters/A. Schmidt)

Deux têtes et plusieurs voix... dont certaines qui font peur : l'AfD

L'AfD sans allié

C’est Alice Weidel et Alexander Gauland qui défendent les couleurs de l’AfD, le nouveau venu de la scène politique, créé au printemps 2013. Ce parti a des tendances xénophobes et aucun grand parti ne se déclare prêt à faire alliance avec lui, en dépit des 10 à 11% d’intention de vote dont il est crédité.

D’autres plus petits partis se présentent dans plusieurs circonscriptions, mais ils ne devraient pas dépasser la barre des 5% des voix et ne devraient ainsi pas pouvoir obtenir de siège au Bundestag. 

Ils représentent des intérêts plus corporatistes, comme celui des Turcs d’Allemagne, ou des retraités. Certains sont pour des partis humoristiques comme Die Partei, fondé par un journal satirique.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !