McChrystal exige des renforts en Afghanistan | Vu d′Allemagne | DW | 22.09.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

McChrystal exige des renforts en Afghanistan

Selon un rapport du général américain Stanley McChrystal, commandant en chef des troupes étrangères en Afghanistan, si des renforts ne sont pas envoyés, les forces alliées vont droit à l’échec.

default

Selon le commandant en chef des forces alliées, la présence militaire de l'Otan est insuffisante en Afghanistan.

Der neue Oberkommandierende der US- und NATO-Truppen in Afghanistan Stanley A. McChrystal

Le général Stanley McChrystal exige une nouvelle stratégie en Afghanistan.

« L'Occident risque d'échouer en Afghanistan », cette citation du général Stanley McChrystal, le commandant des forces alliées dans le pays, fait la Une de la Süddeutsche Zeitung. Avec son rapport, l'armée américaine met le président des Etats-Unis sous pression et celui-ci ne peut pas se défiler. Soit Barack Obama satisfait les exigences du général, soit il endosse seul la responsabilité de chaque manquement, de chaque mauvaise nouvelle venue d'Afghanistan. Mais même si le chef de la Maison Blanche obéit au scénario dicté par le commandant depuis Kaboul, il va perdre la face. Car Stanley McChrystal n'exige pas moins qu'une nouvelle stratégie pour l'Afghanistan, comme si le président n'en avait pas décrété une nouvelle il y a à peine six mois.

Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, l'heure de vérité a sonné pour la politique aux Etats-Unis et dans les autres pays de l'Otan. Les dirigeants doivent se résoudre à de gros efforts et aller à l'encontre du scepticisme de leurs populations et du conseil irresponsable de quitter immédiatement le pays. Seul un renforcement adéquat des forces sur place permettra de mettre un terme au conflit, refuser de le faire ne fera que le rallonger.

Italien Afghanistan Beerdigung von getöteten Soldaten in Rom

Funérailles nationales à la basilique Saint-Paul de Rome pour six soldats italiens tués jeudi dernier lors d'une attaque à Kaboul. Dimanche et lundi avaient été décrétés journées de deuil national.

Rien que cette année, plus de 350 soldats étrangers ont perdu la vie en Afghanistan, rappelle la Rheinische Post. Dans leurs pays d'origine, de plus en plus de voix exigent un retrait des troupes. La demande de renforts est donc difficile à accepter sur le plan politique. Les taliban doivent être isolés de leur soutien dans la population. Ce n'est possible que par le biais de la reconstruction civile et par l'amélioration des conditions de vie.

Le problème, renchérit la Tageszeitung, c'est que l'aspect civil de la nouvelle stratégie américaine est toujours trop peu développé. Et si les hommes politiques et les diplomates prenaient enfin en main le dossier afghan et les militaires se concentraient sur leur mission de sécurité au lieu d'élaborer des stratégies politiques? On pourrait commencer à la prochaine conférence sur l'Afghanistan, proposée par le trio Merkel/Brown/Sarkozy, à condition toutefois qu'il ne s'agisse pas uniquement d'une séance photos comme l'année dernière à Paris.

  • Date 22.09.2009
  • Auteur Aude Gensbittel / Elisabeth Cadot
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/JmKl
  • Date 22.09.2009
  • Auteur Aude Gensbittel / Elisabeth Cadot
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/JmKl
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !