1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Interview de la semaine

Martine Sankaredja se bat pour l'école

Martine Sankaredja a fondé un complexe scolaire privé laïc, dans le nord du Togo, pour remédier au nombre pléthorique d’élèves dans les établissements scolaires. Son parcours a été semé d'embûches, mais elle a tenu bon.

Écouter l'audio 02:33

« Je fais tout pour que les élèves aient les livres, que les professeurs soient payés régulièrement »

Née à Dapaong, à 600 km au nord de Lomé, l’une des régions les plus pauvres du Togo, Martine Sankaredja est la fondatrice d’un complexe scolaire. Elle a eu un parcours difficile dès les cours primaires, comme elle le raconte elle-même à notre correspondant au Togo, Noël Tadegnon :


« Il y avait des difficultés d’ordre matériel, ce n'était pas facile. Maman se débrouillait en vendant la boisson locale. Donc, il fallait se lever quelques fois à 4 heures à 3 heures du matin, pour aller chercher de l'eau, il y avait pas d’eau. Revenue à midi, il fallait faire la cuisine parce que maman n’est pas là pour préparer. Quelques fois, on repartait à l’école en retard. »


Malgré les difficultés matérielles et financières, Martine s’est battue pour arriver à l’université. Ecoutez la suite de son portrait ci-dessus.

Audios et vidéos sur le sujet