1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

ACTUALITÉS

Maroc: des manifestations prévues vendredi

La mort d'un vendeur de poisson la semaine passée, écrasé par une benne à ordures continue de faire scandale. De nombreux Marocains sont descendus dans les rues. Depuis, 11 personnes ont été arrêtées.  

Pour l'Association marocaine des droits humains, la mort du vendeur de poissons renforce la colère de nombreux Marocains contre l'impunité dans leur pays. Début 2011, des manifestations ont eu lieu dans tout le pays pour réclamer davantage de démocratie et la fin de la corruption. Et cette colère ne s'est pas apaisée a souligné Zohra Koubia membre du comité administratif de l'AMDH. Le roi Mohamed VI, en tournée en Afrique de l'Est, a ordonné une enquête "minutieuse et approfondie" sur la mort de ce vendeur de poissons.

Saudi-Arabien Riad GCC Mohammed Ben Al-Hassan (picture alliance/AA)

Le roi Mohammed VI est au pouvoir depuis 1999

Le ministre de l'Intérieur à rendu visite à sa famille, promettant toute la lumière sur cette affaire. Selon Helmut Reifeld, qui dirige le bureau de la Fondation Konrad Adenauer au Maroc, le monarque est engagé dans un processus de modernisation de son pays: "Le processus de l'État de droit, c'est un pas après l'autre. Le roi veut de toute évidence cet État de droit, il n'y a pas de doute. On a eu des élections récemment.

Algerien Polizisten in Algiers (Getty Images/AFP/F. Batiche)

La police royale veille sur les mouvements de protestation

Naturellement, il y a beaucoup de choses à critiquer. Mais quand on compare avec les élections de 2011, il y a un progrès vers la démocratisation." En début d'année, Amnesty International dénonçait la répression envers les journalistes marocains, les arrestations de défenseurs des droits humains et de militants politiques mais aussi la pratique de la torture en prison. Pour écouter l'audio, cliquez sur le lien ci-dessous. 

 

Audios et vidéos sur le sujet