Marion Thoma, conductrice de bus | Allemagne | DW | 19.04.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Marion Thoma, conductrice de bus

Pour Marion Thoma, les jours se suivent mais ne se ressemblent pas. Et pourtant, la conductrice de bus parcourt chaque jour le même trajet dans la ville d’Augsbourg.

default

Marion Thoma

« Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas. », affirme Marion Thoma. Son quotidien, elle l’appréhende avec philosophie. La jeune femme âgée de 35 ans aime son métier : jour après jour, elle parcourt le même trajet autour du centre-ville d’Augsbourg au volant de son bus. Le tour dure trois heures. Il n’y a pas de pause. Raison pour laquelle les collègues fumeurs de Marion n’aiment vraiment pas cette ligne. Marion Thomas a beau connaître chaque mètre par cœur, la manipulation de ce bus de 18 mètres dans la circulation du matin requiert une grande concentration. Et dans toute cette bousculade, elle réalise un tour de force : rester aimable et au service des usagers.

Gesichter Deutschlands Fragebogen ThMa3

Une vie au volant

Dans les embouteillages

Aujourd’hui, Marion Thoma ne se verrait pas exercer d'autre métier. C’est par hasard qu’elle est devenue conductrice de bus. « J’ai lu une annonce dans le journal, j’ai posé ma candidature et ça a marché. Au début, j’étais conductrice de tramway. Deux ans après, j’ai passé mon permis pour conduire des bus et maintenant je fais les deux », raconte-t-elle.

Avant cela, Marion Thoma était conductrice pour la poste à Munich. Mais le stress et l’anonymat de la grande ville la rendaient malheureuse. Avec ses 250 000 habitants, elle considère qu’Augsbourg est une ville à taille humaine. Et pour le logement, Marion Thoma a cherché un endroit encore plus calme : un village situé à 30 kilomètres de la petite ville de Bobingen où elle est née. Marion apprécie la vie à la campagne, le calme, l’air pur.

Gesichter Deutschlands Porträt ThMaP2

Courte pause-café après quatre heures de travail.

Son mari ? Conducteur de bus !

Marion Thoma est mariée, et son époux est lui aussi conducteur de bus. Le couple n’a pas d’enfant. Marion est sceptique quant à la compatibilité entre la famille et le travail. « Je pense que c’est une décision difficile à prendre de nos jours. J’aime aller travailler, et je pense que ça ne fonctionnerait pas avec des enfants », affirme-t-elle.

Dans son travail, Marion aime le contact avec les gens. Chaque jour, elle rencontre des usagers sympathiques. Mais elle est aussi confrontée aux personnes pénibles qui trouvent toujours quelque chose à redire. De plus en plus souvent, elle voit des adolescents qui montent dans son tramway, s’assoient au fond, et boivent de l’alcool pendant deux heures. Marion peut les surveiller grâce à la caméra installée à l’intérieur des véhicules ; elle n’aime pas les voir boire ainsi.

Gesichter Deutschlands Fragebogen ThMa2

Fin du service, tout le monde descend !

Une nouvelle destination à chaque congé

Même en dehors du travail, Marion Thoma se retrouve parfois au volant. Mais elle utilise sa voiture le moins possible, uniquement pour les trajets entre chez elle et le travail. Généralement, elle prend son vélo : « Sinon je suis toute la journée au volant. » Et pour garder la forme, elle fait du jogging, chaque jour si possible.

Quand Marion Thoma part en vacances, c’est pour voir quelque chose de nouveau. Elle ne va donc jamais deux fois au même endroit et cherche le dépaysement. C’est l’une des raisons pour laquelle elle aime son métier, même si elle fait parfois le même trajet six fois d’affilée. Pour elle, « c’est à chaque fois un nouveau voyage. »

Auteur : Georgios Pappas
Traduction : Aline Ranaivoson
Edition : Anne Le Touzé

La rédaction vous recommande

Liens