Marienfelde, la première adresse pour les fugitifs de RDA | Allemagne | DW | 02.10.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Marienfelde, la première adresse pour les fugitifs de RDA

Pendant presque 40 ans, le camp de Marienfelde a accueilli ceux qui fuyaient le régime de RDA. Aujourd'hui, le lieu abrite un centre de documentation, situé dans les anciennes baraques d'accueil.

Trabantfahrer nehmen an einem Umzug teil zum Tag der Wiedervereinigung am 3. Oktober 1999. Wie der Langener Unternehmer Peter Mandos am Mittwoch, 7. Mai 2003, in Kronberg bekanntgab, moechte er Schwellenlaender in Afrika mit Autos versorgen und dabei auf die Trabant-Technik zurueckgreifen. ** FILE ** East German Trabant cars pass spectators during a procession to mark the ninth anniversary of German reunification symbolizing the fall of the Wall ten years ago in Berlin Oct. 3, 1999. Businessman Peter Mandos told reporters Wednesday, May 7, 2003, he is trying to drum up nearly 1 million euros (US$ 1.1million) for a feasibility study to get the so-called AfriCar project started, East Germany's low-tech Trabant car tapped as blueprint for low-cost African vehicles. (AP Photo/ Jan Bauer)

Défilé de Trabant pour commémorer le 3 octobre 1990

Depuis son ouverture en 1953 dans un quartier tranquille de Berlin-ouest jusqu'à la Réunification des deux Allemagne, plus d'un million 300 000 personnes ont franchi les portes du camp de transit de Marienfelde. Aujourd'hui, le lieu abrite un centre de documentation, dans les baraques qui servaient autrefois d'hébergement pour les nouveaux arrivants.