1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Marée noire : ultimatum américain à BP

L'administration américaine a donné 24 heures à BP pour présenter son nouveau dispositif censé colmater définitivement la fuite. Une fuite qui affecte désormais tous les états de la côte américaine du Golfe du Mexique.

default

Des zébrures qui n'annoncent rien de bon : la marée noire progresse

L'amiral Thad Allen, chargé par Washington de coordonner la lutte contre la marée noire, a écrit une lettre à Bob Dudley, directeur des opérations de la British Petroleum dans le Golfe du Mexique. Lettre dans laquelle il exige la remise des « plans détaillés » et des « échéances » prévues par le groupe britannique pour mettre fin à l'écoulement de brut dans l'océan.

Supertanker A Whale Öl USA Golf von Mexiko

Le navire taïwanais « A Whale » est lui aussi bloqué. Il doit récupérer un mélange d'eau de mer et de pétrole en surface.

En effet, BP veut installer un nouvel entonnoir plus étanche sur la fuite sous-marine, qui permettrait notamment de pomper le pétrole même en cas de mer très agitée. Dans une interview au Wall Street Journal, Bob Dudley disait espérer cette mise en place entre le 20 et le 27 juillet. Mais hier, une porte-parole de la compagnie a refroidi l'enthousiasme en admettant que le délai serait probablement plus long : BP table sur une installation du dispositif pour la mi-août, date à laquelle les puits de secours devraient également être opérationnels...

Des conditions météos difficiles

Les ouragans qui s'abattent depuis quelques semaines sur la région perturbent considérablement les opérations de pompage. La semaine dernière, la tempête tropicale Alex avait contraint les navires à rester au port pendant plusieurs jours. Et depuis hier, à nouveau, des vagues de plus de deux mètres empêchent le raccordement d'un troisième bateau à la fuite, l'Helix Producer, sur lequel BP fonde de grands espoirs puisqu'il pourrait doubler le volume de pétrole récupéré : environ 50.000 barils par jour contre 25.000 actuellement. Pour couronner le tout, les météorologistes américains prévoient que la saison 2010 pourrait être l'une des pires jamais enregistrées, avec huit à 14 ouragans...

BP british polluters NO FLASH

Campagne de Greenpeace contre BP « le pollueur ».

Tony Hayward fait le tour du monde

Le chef de BP essaie d'éviter une éventuelle OPA hostile de la part d'un concurrent. Le groupe a perdu la moitié de sa valeur en deux mois et ne valait plus mardi que 77 milliards d'euros. Tony Hayward est donc à la recherche d'investisseurs potentiels. Mercredi, il a rencontré l'influent prince héritier d'Abou Dhabi. Et aux dernières nouvelles, son jet aurait été repéré en Angola.

Auteur : Anne Le Touzé (avec DPA, AFP, Reuters)
Edition : Sandrine Blanchard

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !