1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Manifestation antiguerre aux USA

Le mouvement antiguerre américain à rassemblé samedi à Washington plusieurs dizaine de milliers de militants pacifistes pour pousser le congrès à voter la fin de la guerre en Irak, avec à l’appui une poignée de stars hollywoodiennes de gauche dont Jane Fonda et Sean Penn. La manifestation intervenait à une dizaine de jours de l’adoption éventuelle par le Sénat de résolutions non contraignantes, dénonçant la nouvelle stratégie annoncée par le président Bush qui inclue notamment l’augmentation des effectifs.

L'acteur Sean Penn était également de la partie sur l'esplanade du Capitol

L'acteur Sean Penn était également de la partie sur l'esplanade du Capitol

À Washington on n’a certes pas compté le demi million de personnes qu’espéraient voir les organisateurs, constate la Frankfurter Rundschau, mais il ne s’agissait pas seulement des habituels contestataires, qui sont de toutes les protestations depuis le Vietnam. Une Jane Fonda vieillissante faisait bien sont retour en première ligne d’une manifestation, toutefois sans la verve d’il y a 34 ans. Aujourd’hui ce sont d’autres qui accusent Bush et le congrès de trahison, avance le journal ; à l’instar de cet ouvrier du bâtiment qui l’a écrit sur sa bannière. Nate Ashe a fait 8 heures de route pour exiger devant la Maison Blanche la fin de la guerre en Irak. En Caroline du Nord un état pourtant des plus conservateur, même ses collègues, dit-il, ne comprennent plus pourquoi plus de soldats doivent être déployés à Bagdad. Selon le quotidien néanmoins, même si le mouvement de protestation devait croître et que comme prévu plusieurs centaines de milliers de personnes marchaient bientôt vers le pentagone, nul ne croit que Washington sera impressionné.

Pour la Tageszeitung de Berlin, une manifestation contre Georges Bush est loin de constituer un mouvement social. Les innombrables groupuscules pacifistes des Etats-Unis aiment à évoquer une telle dynamique, mais leurs revendications s’infiltrent à peine dans les foyers de l’indifférente majorité. D’une part, explique le journal, dans ce pays obsédé par les grandes personnalités, les médias ignorent les protestations de gens normaux ; et d’autre part les américains s’ils sont en majeure partie remontés contre la politique de leur président, ne souscriraient en aucun cas pleinement à une politique extérieure exclusivement pacifiste.

En revanche la Frankfurter Allgemeine Zeitung prédit un été chaud aux Etats-Unis. Certes Georges Bush n’a vraisemblablement pas perçu grand-chose de la manifestation, qui a traversé la capitale presque en silence, sans scander de slogans insipides, ironise le quotidien. Mais si la guerre venait à se prolonger, la patience, encore de mise par loyauté pour les soldats, devrait s’estomper. Et outre le président, les démocrates aussi, qui jusqu’à présent ne projettent que des résolutions informelles, en porteront les conséquences.

  • Date 29.01.2007
  • Auteur Yann Durand
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2hm
  • Date 29.01.2007
  • Auteur Yann Durand
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2hm
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !