1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Malala et la théorie du complot

Le Parlement européen a décerné jeudi le Prix Sakharov à Malala Yousufzai. Mais la jeune Pakistanaise, qui avait failli être assassinée par les talibans en 2012, est plus populaire en Occident que dans son propre pays.

Malala Yousafzai était également pressentie pour le Prix Nobel de la Paix

Malala Yousafzai était également pressentie pour le Prix Nobel de la Paix

Il est 18 heures quand la nouvelle tombe au Pakistan en ce mardi 9 octobre 2012 : les talibans ont tiré sur Malala Yousufzai. Cette écolière les critiquait sur son blog. La jeune fille a pris une balle dans la tête. Dans les jours qui suivent, le pays dénonce la lâcheté de ses agresseurs.

Les attentats continuent de déchirer le Pakistan

Les attentats continuent de déchirer le Pakistan

Un an plus tard pourtant, Malala ne suscite plus l'empathie mais la méfiance dans son pays. Certains de ses concitoyens la soupçonnent d'être un agent de la CIA. Finie aussi la vague de colère contre les talibans. Le gouvernement essaie désormais de négocier avec eux pour mettre fin aux attentats. Pour Ayaz Amir, homme politique et éditorialiste, le parti au pouvoir se laisse intimider pour des raisons électorales:

« La ligue musulmane du Pakistan, qui est majoritaire au Parlement, a peur que les talibans commettent des attentats dans la province du Penjab. Cette région est son fief électoral. C'est aussi le bastion de plusieurs groupes islamiques armés qui sont proches des talibans. Donc les autorités préfèrent apaiser les insurgés plutôt que de les affronter. »

Un système judiciaire inadapté

Alors que les talibans ont perpétré 900 attentats qui ont fait un millier de morts l'an dernier, aucun chef du mouvement n'a été traduit en justice. Shahzad Akbar est avocat à Islamabad. Pour lui, le système judiciaire est incapable de traiter les affaires de terrorisme:

L'autobiographie de la jeune Pakistanaise est présentée à la Foire du Livre de Francfort

L'autobiographie de la jeune Pakistanaise est présentée à la Foire du Livre de Francfort

« Il y a deux problèmes. D'abord, il n'y aucun système de protection des témoins et des magistrats. Ensuite, la loi en vigueur date du 19ème siècle. Elle est tellement ancienne que les écoutes téléphoniques et les images des caméras de surveillance ne sont pas reconnues comme des preuves par les tribunaux. »

Ce climat d'impunité est propice aux théories conspirationnistes. Les islamistes pensent que la tentative de meurtre contre Malala est un coup monté des Américains pour ternir l'image du Pakistan. Quant aux talibans, ils ont encore menacé de tuer l'adolescente lundi dernier.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !