Maintenir la pression sur Belgrade | Vu d′Allemagne | DW | 29.07.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Maintenir la pression sur Belgrade

Le regain de tensions entre la Serbie et la Kosovo fait la Une de la presse. La Mission de l'Otan au Kosovo a pris le contrôle des deux postes-frontières qui sont au cœur d’un différend commercial entre les deux pays.

default

La force de l'OTAN a pris le contrôle des poste-frontières

« La violence de retour dans les Balkans » titre Die Welt, en dessous d'une photo d'un poste-frontière en flammes mercredi soir. Le journal parle d'un jeu pervers de la Serbie. Ces derniers mois, le pays s'était rapproché de l'Union européenne en livrant les deux derniers criminels de guerre recherchés par le Tribunal pénal international, mais en coulisses, il continuait à refuser toute marchandise portant le tampon de la douane kosovare. Die Welt conclut que la Serbie est prête à tout pour récupérer son ancienne province, le Kosovo, y compris à mettre en péril son avenir européen.

Kosovo Serbien Grenze Grenzposten verwüstet

La douane de Jarinje en feu mercredi soir

Plus de dix ans après la fin de la guerre du Kosovo, les affrontements entre Serbes et Albanais kosovars reprennent. Par chance, toutes les troupes de l'OTAN ne sont pas partis de la région, écrit la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Cela pourrait d'ailleurs servir de leçon à tous les retraits de troupes envisagés un peu trop rapidement à divers endroits du monde.

La Süddeutsche Zeitung dresse d'ailleurs le portrait de celui qui occupe actuellement le poste de haut commandant de l'OTAN au Kosovo : le major-général allemand Erhard Bühler. Il y a quelques mois encore, il parlait de progrès dans la région et annonçait que 2/3 du travail avait été accompli, rappelle le journal. Aujourd'hui, Erhard Bühler est à nouveau sur le terrain, il doit négocier avec les deux parties. Arrivé au Kosovo en 2004, il a su gagner la confiance des deux camps au fil du temps, poursuit la Süddeutsche Zeitung.

Konfrontation an Grenze zwischen Kosovo und Serbien

Un policier kosovar est mort lors d'affrontements avec des manifestants serbes en début de semaine

Die tageszeitung se félicite de la rapide prise de contrôle des deux poste-frontières litigieux par la force de l'OTAN. Il faut plus que jamais une médiation internationale, poursuit le quotidien, l'Union européenne doit accroitre la pression sur la Serbie. Die taz rappelle qu'il y a quelques semaines, Bruxelles avait réussi à faire asseoir à sa table Albanais et Serbes pour régler des questions pratiques comme la circulation des citoyens ou la coopération économique, mais Belgrade y met sa mauvaise volonté, dénonce le journal ! Par exemple, la Serbie ne fait rien pour lutter contre la mafia serbe présente dans le nord du Kosovo alors qu'elle en aurait les moyens. Et le pire poursuit die taz, c'est que les diplomates européens le savent mais personne ne dit rien. Il faut pourtant faire preuve de pragmatisme : si l'on veut une paix durable dans les Balkans, il faut refuser la candidature de la Serbie dans l'Union européenne tant qu'elle ne fait pas d'efforts. Quitte à reconnaitre un jour le Kosovo.

Auteur : Cécile Leclerc
Edition : Jean-Michel Bos

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !