1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Made in Bangladesh

A la Une : l'avenir de la Catalogne, région espagnole qui a voté dimanche. Tensions au Proche-Orient et le Bangladesh : une centaine de personne a trouvé la mort dans un incendie qui a ravagé une usine de vêtements.

Quand on y pense, écrit la Süddeutsche Zeitung, il n'y a en soit rien de répréhensible au fait que le Bangladesh confectionne pour de grandes marques occidentales chemises et pantalons. Cela permet aux populations locales de trouver leur place sur le marché mondial. Ce qui donne à réfléchir, ce sont les conditions dans lesquelles travaillent les couturières.

Cela peut paraître facile de porter un jugement sur un incendie qui s'est déroulé, samedi, à des milliers de kilomètres et dont on ne connaît pas les causes exactes. Après tout, cela arrive aussi en Allemagne : pas plus tard que lundi, 14 personnes ont trouvé la mort dans l'incendie d'un atelier qui emploie des handicapés. Mais c'est tout de même suspect que le bilan des victimes soit si lourd au Bangladesh. C'est aussi suspect que le prix auxquels sont vendus ces vêtements, ici, en Allemagne : 19 euros pour un pullover, 14 euros 95 pour un pantalon enfant, 9 euros 99 pour une robe. Ces prix ne sont possibles que parce que les personnes qui produisent ces vêtements au Bangladesh ou ailleurs en Asie travaillent sept jours par semaine pour un salaire de misère qui ne tient pas compte des heures supplémentaires. Autrement dit, la facture, ce sont eux qui la paye.

Spanien Katalonien Artur Mas

Artur Mas s'est mis lui-même dans un position compliquée

Le journal s'interesse également aux résultats des élections du week-end en Catalogne, une région du nord-est de l'Espagne qui a pour capitale Barcelone. Non seulement Artur Mas, actuel chef du gouvernement, favorable à un référendum sur l'indépendance de la région, s'est pris une claque mais en plus le scrutin dont il est l'instigateur a corsé un plus le jeu politique, écrit die tageszeitung. Outre la grogne sociale qui monte, le scrutin a renforcé les plus radicaux parmi les séparatistes tout en réveillant les modérés qui ne sont pas prêts à tenter l'expérience.

Die Welt enfin commente la situation au Proche-Orient. Si le cessez-le-feu entre le Hamas et Israël semble tenir au moins provisoirement, la situation dans la région est loin de se stabiliser. Au delà de tous les bouillonnements, que ce soit en Egypte, dans la bande de Gaza ou en Syrie, le journal estime que le vrai conflit est encore à venir et qu'il opposera les États-Unis à l'Iran. Deux puissances qui s'affrontent non seulement sur le terrain du pétrole et du contrôle des voies fluviales mais qui rivalisent aussi pour gagner en influence sur les régimes arabes tout en gagnant les faveurs de la rue. Téhéran ne devrait pas tarder à jouer sa partition.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !