Mémoire allemande | Culture | DW | 20.01.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Culture

Mémoire allemande

Sous le IIIe Reich, plus de 10 000 enfants jugés inadaptés ont été victimes du système nazi qui considérait que leur vie n'avait pas de valeur. A Berlin, la Topographie de la Terreur leur consacre une exposition.

default

La topographie de la terreur : l'un des hauts lieux de la mémoire à Berlin

L'exposition s'intitule "En mémoire des enfants". Elle dénonce la culpabilité des pédiatres et du personnel soignant de l'époque, un sujet longtemps resté tabou. La Topographie de la terreur se penche notamment sur "l'action T4", nom de code d'un programme d'extermination des handicapés physiques et mentaux accueillis dans les institutions. T4 faisait référence au bureau berlinois de coordination du programme, situé au numéro 4 de la Tiergartenstr. Le Kind K, autrement dit l'enfant E, est un des exemples présentés dans l'exposition. Ses parents ont envoyé une lettre à Hitler lui demandant de « faire piquer » leur enfant handicapé, ce qui a été fait en juillet 1939. Mais dans la majorité des cas, les familles n'étaient pas au courant de ce qui se passait dans les institutions psychiatriques :

Pour écouter le reportage d'Audrey Parmentier, cliquez sur le lien ci-dessous

Edition : Carine Debrabandère

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !