1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

L'Union européenne doit changer de paradigme dans sa politique migratoire

Lilia Rebai, du réseau EuroMéditerranéen pour les droits de l'Homme, conteste les orientations de la politique européenne, notamment l'"externalisation" de la gestion des frontières à des pays tiers.

Écouter l'audio 04:21

'Appeler les pays du Maghreb 'pays sûrs' est scandaleux' (Lilia Rebai, EuroMed Droits)

Il y a quelques jours, 22 migrants clandestins ont été tués sur une plage de Libye par des passeurs après avoir refusé de monter à bord de l'embarcation censée les emmener en Europe: les migrants ont eu peur du mauvais temps. Ces nouvelles morts rappellent, selon les défenseurs des droits humains, l'échec des politiques mises en place par l'Union européenne en terme de migration.

Lilia Rebai est directrice du bureau Tunisie du réseau Euroméditéranéen des droits de l'Homme, EuroMed Droits, et elle critique le choix, fait par l'UE, d"externaliser" la gestion de ses frontières et des demandes d'asile dans des pays tiers, notamment ceux du Maghreb. Sous couvert de vouloir épargner un voyage dangereux aux migrants, l'UE compte bloquer les demandeurs d'asile AVANT leur arrivée en Europe. En installant par exemple des camps dans le nord de l'Afrique, où les dossiers seraient examinés et d'où l'on procèderait à des renvois de migrants dans leur pays d'origine quand leur demande est déboutée. Et ce que critique particulièrement EuroMed Droits, c'est la dénomination de "pays sûrs" que l'Allemagne voudrait attribuer au Maroc, à l'Algérie, à la Tunisie et même à l'Egypte.

Ecoutez les explications, depuis Tunis, de Lilia Rebai, en cliquant sur la photo.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !