L′Union africaine, la Ligue arabe et la guerre en Libye | Afrique | DW | 21.03.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

L'Union africaine, la Ligue arabe et la guerre en Libye

Les opérations militaires contre le régime libyen ne sont pas vues d’un bon œil par l’Union africaine qui demande leur arrêt immédiat. La Ligue arabe, elle, se fait remarquer par des déclarations contradictoires.

default

Libyens demandant une zone d'exclusion aérienne

Dimanche, au lendemain des premières frappes de la coalition internationale, le Secrétaire général de la Ligue arabe, l’égyptien Amr Moussa, qui avait pourtant approuvé la résolution onusienne sur la Libye, semblait prendre ses distances face au déluge de feu de l’aviation occidentale sur la Libye :

Nous avons demandé au Conseil de sécurité qu’une zone d’exclusion aérienne soit instaurée pour protéger les populations civiles. Mais les opérations militaires qui ont cours en ce moment, diffèrent des objectifs que nous nous sommes fixés.

Amr Moussa est revenu depuis, sur ses déclarations. Pour le patron de la Ligue arabe, il n’ya aucun désaccord entre son organisation et les autres composantes de la coalition internationale. «Nous soutenons pleinement la résolution de l’Onu qui instaure une zone d'exclusion aérienne» a notamment déclaré Amr Moussa ce lundi matin au terme d’une réunion au Caire avec le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki moon.

Afrikanische Union Logo

L'Union africaine dénonce l'opération militaire en Libye

Si la Ligue arabe a donné son aval à cette opération militaire contre le régime de Mouammar Kadhafi, l’Union africaine par contre, a pris ses distances face à cette initiative. L’Organisation panafricaine a d’abord boycotté la réunion de Paris sur la Libye avant d’appeler à l’arrêt immédiat des hostilités, dans un communiqué publié samedi à Nouakchott en Mauritanie, au terme d’une réunion d’un comité de chefs d'Etats africains. L'Union africaine entend rester dans le jeu diplomatique. Ce mardi, une délégation de l’organisation devrait se rendre à Tunis, au Caire et peut être à Tripoli en vue de rencontrer le dirigeant libyen. La délégation sera conduite par le président de la Commission de l’Union Africaine, Jean Ping. Hier, cette délégation n’avait pu se rendre en Libye, faute d’autorisation de la part des nouveaux maîtres de l’espace aérien libyen.

Auteur : Georges Ibrahim Tounkara
Edition : Marie-Ange Pioerron

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !