1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Lune de miel entre Berlin et Abuja

Goodluck Jonathan est pour trois jours en Allemagne, moins d'un an après la visite d'Angela Merkel au Nigeria. Un pays qui occupe une place particulière dans la politique étrangère de Berlin. Décryptage.

Avec ses 150 millions d'habitants, le Nigeria est non seulement le pays le plus peuplé d'Afrique mais aussi un point d'ancrage dans la politique africaine de l'Allemagne. C'est ce que confirme Hartwig Fischer, député conservateur au Bundestag, la chambre basse du Parlement :« Si le Nigeria est si intéressant pour nous, en tant que partenaire africain, c'est que le Nigeria est l'une des principales puissances économiques avec l'Afrique du Sud. Et c'est aussi un pays qui, au niveau démocratique, est en train de se stabiliser lentement. »

Öl Ölförderung Nigerdelta Niger Nigeria

Berlin convoite le pétrole nigérian

Réservoir énergétique

Par ailleurs, les Nigérians possèdent quelque chose dont l'économie allemande a un besoin vital : des matières premières, notamment du pétrole et du gaz. L'Allemagne est d'ores et déjà le deuxième partenaire économique du Nigeria.

En 2008, Angela Merkel et l'ancien président Umaru Yar'Adua ont conclu un partenariat énergétique. Des entreprises allemandes doivent mettre à niveau le réseau électrique nigérian et, en échange, Abuja s'est engagé à livrer du gaz de pétrole liquéfié à la République fédérale, à partir de 2014.

Dans les faits, la mise en œuvre du partenariat a connu quelques ratés, mais l'arrivée de Goodluck Jonathan à la présidence semble avoir relancé la coopération entre les deux pays.

Médiateur dans les crises africaines

Anschlag Autobombe in Kaduna Nigeria

Le Nigeria, un géant politique.. qui n'a pas réglé ses problèmes internes. Ici, attaque à la bombe à Kaduna

Parmi les diplomates allemands, le Nigeria est perçu comme un pôle de stabilité en Afrique de l'Ouest. Selon Thomas Mättig, de la Fondation Friedrich Ebert, à Abuja, le pays peut jouer un rôle crucial en tant que médiateur dans les crises que traverse régulièrement la région : « Ça a été le cas, par exemple, en Côte d'Ivoire ou actuellement dans les crises au Mali ou en Guinée-Bissau. Là, le Nigeria a très clairement pris parti contre les coups de force militaires et pour la stabilité et la démocratie. »

Mais pour vraiment se consacrer aux crises à l'extrérieur, encore faudrait-il que le Nigeria n'ait pas tant à faire à l'intérieur même de ses frontières. Les défis sécuritaires actuels - notamment le conflit armé avec la secte islamiste Boko Haram - risquent de mettre à mal les efforts de démocratisation du pays.

Goodluck Jonathan est arrivé mercredi à Berlin. Il rencontrera jeudi la chancelière Angela Merkel.

Auteur : Julia Hahn, Sébastien Martineau
Edition : Cécile Leclerc

La rédaction vous recommande