Love Parade : les mises en garde n′ont pas suffi | Allemagne | DW | 28.07.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Love Parade : les mises en garde n'ont pas suffi

Une enquête a été ouverte par le parquet local après le drame de Duisbourg, qui a coûté la vie à 21 personnes et fait plus de 500 blessés, samedi, au cours d'un festival de musique techno, la Love Parade.

default

"Comment en est-on arrivé là?" peut-on lire sur cette pancarte près du lieu de la bousculade.

Quatre jours se sont écoulés depuis le drame de la Love Parade de Duisbourg. La pression s'accentue autour du maire de la ville. Mais visiblement, Adolf Sauerland ne compte pas démissionner dans l'immédiat.

Pressekonferenz Loveparade Massenpanik Duisburg

Adolf Sauerland (à droite), le maire conservateur de Duisbourg, n'envisage pas de démissionner dans l'immédiat.

Pourtant, les appels à la démission ont débuté dès l'annonce du drame samedi, en fin d'après-midi. Adolf Sauerland s'est montré particulièrement maladroit. Il a commencé par assurer que les mesures de sécurité prévues pour la zone du festival ne pouvaient pas être mises en cause. Les faits le contredisaient ouvertement. Depuis, le maire a tenté de reprendre la main. Et il affirme que partir maintenant serait une erreur :

"Démissionner maintenant signifierait que je ne veux pas assumer mes responsabilités. Je souhaite que l'on apporte des réponses à toutes les questions et que l'on établisse qui doit porter la responsabilité. C'est possible qu'à la fin, ce soit la Ville, mais c'est une démarche que nous entamons tout juste et le verdict arrivera à la fin."

Depuis samedi, les critiques se multiplient. Les organisateurs s'en prennent aux forces de l'ordre. L'ancien président de la police locale, Rolf Cebin, affirme s'être opposé en vain à l'organisation du festival. Apparemment, aussi bien les pompiers que la police ont exprimé à plusieurs reprises des réserves quant aux conditions de sécurité de la Love Parade. De même que les services municipaux chargés de l'urbanisation : le site était trop petit pour un tel événement, et les voies de secours trop peu nombreuses.

Une question de prestige

Mais il y a allait du prestige de Duisbourg, bien que la ville soit submergée de dettes. Dans cette région de la Ruhr, qui est cette année Capitale européenne de la culture, la rivalité entre les grandes agglomérations est très importante.

Flash-Galerie Loveparade Duisburg 2010 Massenpanik

Le site de la Love Parade était prévu pour accueillir 250.000 personnes, alors que les organisateurs en attendaient plus d'un million.

C'est sans doute aussi pour cela qu'aujourd'hui, on évoque la possibilité d'autoriser ce type de grandes manifestations non plus au niveau communal, mais régional. Après tout, faire venir plus d'un million de personnes dans une ville d'à peine 500.000 habitants, c'est une responsabilité énorme. Une responsabilité dont les autorités locales et les organisateurs n'avaient apparemment pas pris la mesure.

Une cérémonie sera organisée samedi à Duisbourg à la mémoire des victimes. La chancelière Angela Merkel y assistera.

Auteur : Sébastien Martineau
Édition : Carine Debrabandère