1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

L'Ouganda menace de se retirer de l'Amisom

La menace de retrait de l'Ouganda de la force mixte Union africaine-Onu en Somalie fait suite à la publication, début novembre, du rapport des Nations Unis l'accusant de soutenir des groupes rebelles au Congo RDC.

La menace de retrait de l'Ouganda coïncide avec la décision du Conseil de sécurité des Nations Unies de maintenir ses forces en Somalie.

AU Soldat in Modagischu

Soldats de l'Amisom en Somalie.

La mission de l'Amisom qui devait s'achever en fin novembre est donc prolongée de 4 mois. Elle prendre maintenant fin en mars de l'année prochaine. Cette prolongation contraint plus ou moins l'Ouganda, dont les troupes forment l'ossature de la force de l'Union africaine et des autres opérations de paix dans la Corne de l'Afrique, à rester au sein de l'Amison. Abubakar Jara, le chef de l'AMISOM explique qu'en fait, l'Ouganda a formulé des menaces en l'air :

« Non, croyez moi, l'Ouganda ne se retirera pas. L'Ouganda n'a jamais adressé une lettre de demande de retrait ni à l'Union africaine ni à l'AMISOM. Si l'Ouganda veut se retirer, il doit nécessairement adresser une correspondance officielle à l'Union africaine et à l'AMISOM. »



Pour Emmanuel Kisiangani, expert de la Corne de l'Afrique à l'Institut africain d'études sur la sécurité basé à Nairobi, si jamais l'Ouganda se retire, l'Amisom sera mise à rude épreuve:

« Ils représentent environ un tiers des forces de l'AMISOM, et ils sont les principaux acteurs à Mogadiscio. Je pense qu'ils essayent juste de mettre la pression sur le Conseil de sécurité de l'ONU pour ne pas qu'il donne suite au rapport accusant l'Ouganda de certains crimes en RDC.»

Selon le représentant de la Grande-Bretagne à l'ONU, en Somalie, la situation sécuritaire est très explosive. Aussi pense-t-il qu'il sera souhaitable que l'Amisom, reste unie afin « d'arrêter ceux qui cherchent à refuser au peuple somalien le droit à un avenir meilleur.»

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !