1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

L'Ouganda en alerte face à Ebola

L’Ouganda n’a pour l’instant pas de frontière en contact avec des pays touchés, mais le pays connaît bien le virus pour l’avoir souvent affronté et sait qu’il faut pouvoir réagir vite pour enrayer l’épidémie.

L'Ouganda coopère avec l'OMS depuis des années dans la lutte contre Ebola

L'Ouganda coopère avec l'OMS depuis des années dans la lutte contre Ebola

« Le virus n'a pas touché le sol ougandais ». Le gouvernement l'a confirmé en conférence de presse en fin de semaine dernière. Une manière de rassurer la population et de mettre fin aux soupçons de cas d'Ebola évoquées par la presse locale… Une façon aussi de rappeler que l'Ouganda n'a pas l'intention de prendre la situation à la légère. Le ministère de la Santé a annoncé que le service de surveillance des virus était en alerte. Les zones frontières sont, depuis le mois dernier, étroitement surveillées, comme l'explique le ministre de la Santé, Ruhakana Ruganda :

« Nous avons demandé à tous les quartiers qui sont proches d'un poste de douane d'accroître leur surveillance, particulièrement envers les gens qui ont voyagé dans les zones affectées. Nous avons aussi intensifié les dépistages à l'aéroport international d'Entebbe. Nous avons mis en place un bureau médical pour conduire ces dépistages ».

L'Ouganda a déjà connu plusieurs épidémies d'Ebola par le passé

L'Ouganda a déjà connu plusieurs épidémies d'Ebola par le passé

L'Ouganda veut s'assurer de pouvoir réagir très vite si un cas était détecté et d'enrayer une épidémie. Car le pays connaît bien le virus. Il l'a affronté plusieurs fois ces dernières années. Ebola avait fait plus de 200 morts entre 2000 et 2001, près d'une quarantaine en 2007/2008. Depuis, l'Ouganda a acquis une grande expertise en matière d'endiguement de l'épidémie. La dernière vague d'Ebola avait été contenue en moins d'un trimestre fin 2012, raconte le Dr MBonye, chargé du contrôle des épidémies au ministère de la Santé :

« Nous avons identifié les cas, nous avons mobilisé les communautés, nous avons surveillé les cas, nous avons repéré ceux qui avaient été en contact avec les patients, nous les avons suivis dans les villages et nous les avons surveillés pendant 21 jours. Nous avons eu une bonne coordination. Avec toutes ces stratégies, on a réussi à gérer efficacement l'épidémie. »

Fort de son expérience, le pays a apporté son aide à l'Organisation mondiale de la santé. Cinq médecins ougandais experts de l'épidémie ont rejoint l'équipe de l'OMS envoyée en urgence dans les pays touchés. Au niveau national, le gouvernement prévoit d'informer régulièrement le pays sur la situation de l'épidémie. La communication, notamment via la radio, a par le passé été l'une des grandes forces de l'Ouganda dans la lutte contre Ebola.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !