1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

L'OTAN s'engage dans la lutte contre les passeurs

L'OTAN a donné jeudi son accord de principe pour que des navires soient envoyés en mer Egée. Cette unité devrait aider à lutter contre les réseaux de passeurs de migrants.

Des navires de l'OTAN vont désormais surveiller la mer Egée

Des navires de l'OTAN vont désormais surveiller la mer Egée

L'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN) répond ainsi à la demande commune de l'Allemagne, la Grèce et la Turquie, des pays débordés par l'afflux de réfugiés. La décision a été prise par les ministres de la Défense des Etats membres de l'OTAN, réunis mercredi et jeudi à Bruxelles. Elle intervient alors que la Turquie, appelée à ouvrir sa frontière aux Syriens qui s'y massent, a menacé d'ouvrir ses propres frontières vers l'Union Européenne pour laisser passer les réfugiés.

Le navire ravitailleur alemand, nommé Bonn, appareille pour la mer Egée

Le navire ravitailleur allemand, nommé "Bonn", appareille jeudi pour la mer Egée

L'opération s'effectuera sous la direction de l’Allemagne, qui commande le deuxième groupe maritime permanent de l'Alliance. Les cinq navires stationnés à Chypre sont déjà en cours d'appareillage. Et ils devraient arriver sur place d'ici 24 heures. D'autres navires pourraient les rejoindre plus tard. La ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, a par ailleurs insisté sur la nécessité d'une telle action: "Ce sont des réseaux criminels établis, qui extorquent des millions à ces gens et profitent d'eux. Et ils acceptent volontiers que des milliers de personnes se noient. Nous ne pouvons pas tolérer cela plus longtemps. Surtout entre les deux Etats membres de l'OTAN que sont la Turquie et la Grèce."

Les détails de la mission doivent encore être validés par les généraux de l'OTAN, mais les navires déployés seront chargés de rassembler des informations sur la manière dont fonctionnent les réseaux criminels de passeurs. Les données seront ensuite transmises aux garde-côtes de la région et à l’agence européenne de surveillance des frontières, Frontex. Aucune attaque directe contre les passeurs n’est prévue, ni aucune opération de sauvetage. Mais en vertu du droit de mer, les embarcations en perdition devront être sauvées aussi par l'OTAN. Les rescapés seraient alors envoyés en Turquie. Parallèlement, Athènes est en train de réfléchir à la possibilité de faire de la Turquie un pays tiers "sûr", afin de pouvoir y renvoyer les demandeurs d'asiles qui affluent sur les côtes grecques.

Chaque jour, des centaines voire des milliers de réfugiés traversent la mer Egée

Chaque jour, des centaines voire des milliers de réfugiés traversent la mer Egée

La décision de l'Alliance ne fait cependant pas l'unanimité. Le Réseau Euro-Méditerrannéen des Droits de l'Homme, notamment, craint que cette mission soit surtout dirigée contre les réfugiés. Pour Michel Tubiana, le président d'EuroMed, la mission de l'OTAN n'a pas de sens : "S'en prendre aux réseaux de passeurs, c'est empêcher que ceux-ci rançonnent les migrants. Or ils ne les rançonnent pas en pleine mer, mais avant. Si les passeurs peuvent fonctionner, c'est parce qu'aujourd'hui, les voies légales d'accès sont très largement fermées. Et dès lors, on passe par ailleurs." Michel Tubiana appelle donc l'Union Europénne à développer les voies légales de l'immigration.

Par ailleurs, les ministres de la Défense de l'OTAN réunis à Bruxelles ont également décidé d'envoyer des avions Awacs pour aider à la lutter contre le groupe Etat Islamique. Ces avions de surveillance ne seront pas directement envoyés sur place, mais devraient être déployés sur le territoire nord-américain. Cela permettra aux Etats-Unis d'utiliser ses propres avions Awacs pour collecter des informations en Syrie et en Irak.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !