1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

ACTUALITÉS

L'opposition va montrer un "carton jaune" à Kabila

En République démocratique du Congo, c’est en principe ce lundi que les conclusions de l'accord politique sont présentées. L’opposition radicale compte, elle, délivrer un "carton jaune" au président Joseph Kabila.

Selon le facilitateur de l'Union africaine Edem Kodjo, cet accord reste ouvert à d'autres adhésions, notamment celle de la frange de l'opposition qui a refusé de participer au dialogue. La coalition de l'opposition conduite par d'Etienne Tshisekedi et Moïse Katumbi et une partie de la société civile congolaise ont rejeté les termes du texte qui fixe l'élection présidentielle au plus tôt à la fin du mois d'avril 2018.  Le document propose par ailleurs le maintien en fonction du président Kabila au-delà de la date de la fin de son deuxième et dernier mandat, selon la constitution.

Kongo Kinshasa Nationaler Dialog Vital Kamerhe (Getty Images/AFP/J. Kannah)

Vital Kamerhe, président de l'UNC prend part au dialogue

 En principe c'est cette semaine que l’opposition compte délivrer un "carton jaune" au chef de l'Etat. Les principales formations de l’opposition et de la société civile, l’Eglise catholique avait également suspendu sa participation aux travaux de ce dialogue aux lendemain de la repression dans le sang des manifestations de l'opposition. A quelle condition, va-t-elle lever cette suspension ? Eric Topona a posé la question au Père Clément MAKIOBO, Secrétaire Exécutif de l’Association des Conférences épiscopales d’Afrique Centrale. La Cour constitutionnelle pourrait par ailleurs rendre aujourd'hui sa décision sur la demande de report de la présidentielle. La demande avait été introduite par la commission électorale, la Céni, il y a un mois. Mais la Cour qui peine à se prononcer sur ce dossier épineux a plusieurs fois reporté la publication de son arrêt.

Le "Rassemblement" de l'opposition congolaise a appelé samedi le peuple congolais "à observer une journée ville morte" le 19 octobre en République démocratique du Congo pour pousser le président Kabila à partir à la fin de son mandat le 20 décembre.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter.

Audios et vidéos sur le sujet