1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

L'opposition ukrainienne déterminée

Après des interventions brutales de la police anti-émeute contre des manifestants, la popularité du Président Victor Ianoukovitch se désagrège. L'opposition, elle, reste déterminée à faire pression sur le gouvernement.

default

Kiev, le 2 décembre

En Ukraine, les manifestations organisées par l'opposition au président Victor Ianoukovitch ont rassemblé dimanche plus de 100.000 personnes dans les rues de Kiev et des dizaines de milliers d'autres dans plusieurs autres villes du pays. L'opposition dénonce notamment le revirement du président qui a rejeté la signature, il y a une dizaine de jours, d'un accord d'association avec l'Union européenne au profit d'un rapprochement avec la Russie. Ce lundi, plus de 2.000 manifestants bloquaient encore l'accès au siège du gouvernement.

Au total, on estime à 350.000 le nombre d'Ukrainiens qui ont protesté dans les rues dimanche à l'appel des partis d'opposition. Il s'agit de la plus forte mobilisation depuis la Révolution orange de décembre 2004.

Ukraine Protest in Lemberg Lviv 2. Dezember

Manifestation à Lviv le 2 décembre

Plusieurs milliers de manifestants ont passé la nuit dans le centre de Kiev sur la place de l'Indépendance, lieu des ralliements révolutionnaires de 2004. Ce matin, ils bloquaient l'accès au siège du gouvernement, criant des slogans à l'adresse du Premier ministre et du président ukrainiens tels que « Azarov en prison ! » et « Ianoukovitch démission ! ». Des policiers des forces spéciales antiémeute encerclent le bâtiments. Pour le moment, personne ne peut rentrer ou sortir.

Manifestations au départ pacifique…

Au départ, les manifestations se sont déroulées dans le calme. Des groupes de jeunes portant masques et cagoules ont ensuite tenté de prendre d'assaut l'administration présidentielle. La police anti-émeute a alors utilisé grenades lacrymogènes et matraques. Outre des dégâts matériels, les affrontements ont fait entre 150 et 200 blessés des deux côtés.

Kiew Ukraine Protest Regierung 30. November Verletzter Demonstrant

Manifestant blessé après que la police a brutalement évacué samedi matin les campements sur la grande place du centre de la capitale, place de l'Indépendance

Mais auparavant, la majorité des manifestants, dans les rangs desquels figuraient plusieurs dirigeants de l'opposition comme l'ex-champion de boxe Vitali Klitschko, ont manifesté pacifiquement en vue d'un changement de gouvernement. Changement qui, selon de nombreux observateurs, semble inéluctable. C'est en tout cas l'avis du politologue Andreas Umland de l'Université de Kiev :

« Je pense qu'il va y avoir en Ukraine un changement de gouvernement , peut-être même une nouvelle petite révolution, parce que le parti gouvernemental perd déjà du terrain. Le parti a perdu plusieurs députés. Le président et son Premier ministre sont en panne d'explications. Il est bien possible que bientôt, Ianoukovitch ne soit plus président ! »

Détermination

Les interventions de plus en plus brutales de la police ne semblent que renforcer la détermination des opposants à poursuivre leur lutte.

Kiew Ukraine Protest Regierung 2. Dezember

Des manifestants se sont réinstallés lundi sur la Place de l'Indépendance

Le président Viktor Ianoukovitch agit comme si la situation n'était pas préoccupante : il a maintenu une visite officielle de quatre jours en Chine, et doit quitter Kiev demain à destination de Pékin. Le président a annoncé qu'après Pékin il se rendrait à Moscou pour signer avec son homologue russe Vladimir Poutine une « feuille de route de coopération ». Cependant le gouvernement de Kiev a fait savoir qu' une délégation ukrainienne doit se rendre cette semaine même à Bruxelles afin de parler de coopération économique avec l'Union européenne.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !