1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

L'opposition syrienne est parvenue à un accord

Les différentes composantes de l'opposition ont mis sur pied une "Coalition nationale syrienne des forces d'opposition et de la révolution". Il a fallu de nombreuses pressions du Qatar et des Occidentaux

La nouvelle Coalition nationale syrienne doit favoriser la chute du Président Assad

La nouvelle Coalition nationale syrienne doit favoriser la chute du Président Assad

Des combats d'une violence rares se poursuivent en Syrie avec des bombardements sur des villes comme à Ras al-Ain

Des combats d'une violence rare se poursuivent en Syrie avec des bombardements sur des villes comme à Ras al-Ain à la frontière turque

Son nouveau chef, Cheikh Khatib, se rend d'abord à la Ligue arabe au Caire pour le premier pas vers une reconnaissance internationale. Cet accord, obtenu notamment sous la pression du Qatar, a été salué par les Etats-Unis et d'autres pays occidentaux. Le Conseil national syrien (CNS), de plus en plus contesté pour son manque d'ouverture, y garde un rôle prépondérant. Alors en quoi cette nouvelle coalition s'en différencie-t-elle? Thomas Pierret, spécialiste de l'islam contemporain à l'Université d'Edimbourgh en Ecosse, précise: "La nouvelle coalition intègre différentes composantes sur le terrain mais aussi des figures emblématiques comme Riad Seif, symbole du printemps de Damas et la militante Souheir Atassi. Mais les combattants sur le terrain ne sont pas véritablement représentés dans cette nouvelle formation."

L'argent, nerf de la lutte sur le terrain

La question fondamentale, estime Thomas Pierret, est l'argent dont disposera cette coalition pour financer la lutte sur le terrain. Et la coalition, par la voix de son président, cheikh Ahmad Moaz Al-Khatib, un religieux modéré de Damas réclame plus. "Il revient désormais à la communauté internationale d'honorer ses engagements", a-t-il déclaré. Par ailleurs la Russie a appelé la nouvelle coaltion au "dialogue et à la négociation" et sans intervention extérieure.

Écouter l'audio 01:57

"La coalition est plus représentative que le Conseil national syrien (CNS)"

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !