1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

L'opposition guinéenne veut plus de transparence

À trois mois des élections législatives prévues pour le 12 mai, les partis d'oppositions redoutent les manipulations et réclament une meilleure information pour ce qui concerne la mise en place de ce scrutin.

Lors de l'élections présidentielle de 2010

Lors de l'élections présidentielle de 2010

L'opposition a manifesté lundi 18 février pour dénoncer entre autres le manque d'informations de la part de la Commission nationale électorale indépendante (CENI) et le choix des autorités publiques pour l'opérateur sud-africain Way Mark. Cette société a été mandatée depuis 2011, sans appel d'offre, pour faire le recensement et la révision des listes électorales.

Aujourd'hui, l'opposition appelle à une journée ville morte, principalement à Conakry.

Des précisions avec Ibrahim Cissoko Sory, coordinateur du Conseil national des organisations de la société civile. Il a été joint par Kadiatou Abgrall-Kanté.

Écouter l'audio 01:58

"L'opposition n'est pas informée", estime Ibrahim Cissoko Sory, coordinateur du Conseil national des organisations de la société civile

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !