1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

L'ONU veut identifier les responsables des crimes en Syrie

Alors que les violences se poursuivent en Syrie, Carla del Ponte, membre de la commission d'enquête de l'ONU, veut identifier les responsables des crimes dans le pays.

Dans une lettre adressée ce jeudi Bachar al Assad, la commission d'enquête demande au président syrien de la recevoir à Damas. La commission précise qu'elle n'a émis aucune condition quant à sa venue en Syrie.

Syriens Präsident Al Assad in Paris bei Mittelmeerkonferenz

Carla del Ponte, nommée commissaire de l'ONU le 28 septembre dernier, est l'ancienne procureure du Tribunal pénal pour l'ex-Yougoslavie. Selon elle, la Syrie est "sûrement" le théâtre de crimes internationaux, similaires à ceux qui ce sont déroulés dans d'autres pays où elle a déjà enquêté.

Le président de la commission d'enquête, Paulo Pinheiro, a rappelé que depuis août 2011, date de création de la commission d'enquête, celle-ci n'a pas eu l'opportunité de se rendre en Syrie.

Mercredi, le médiateur de l'ONU Lakhdar Brahimi a annoncé avoir demandé au gouvernement de Bachar al Assad et aux chefs rebelles une trêve. Cette trêve doit débuter vendredi, jour de la Tabaski et durer quatre jours.

Si les groupes armés syriens sont divisés sur la requête du médiateur de l'Onu, les autorités syriennes, elles, ont affirmé qu'elles donneront leur position définitive aujourd'hui, ce jeudi.

Jusqu'ici, les diverses tentatives pour obtenir un cessez-le-feu entre les différents belligérants en Syrie ont échoué. Selon certains experts, une trêve durant la Tabaski permettrait aux ONG humanitaires de venir en aide aux populations.

Écouter l'audio 02:09

"C'est une trêve très hypothétique". L'analyse de Mansouria Mobhefi de l’Institut français des relations internationales

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !