1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

L'ONU nomme une coordinatrice spéciale pour le suivi judiciaire des abus sexuels

L'ONU a nommé hier l'américaine Jane Holl Lute coordinatrice spéciale pour "améliorer la réponse des Nations Unies aux cas d'exploitation et d'abus sexuels" touchant plusieurs missions des Casques Bleus, dont la Minusca.

Des cas d'abus sexuels ont été recensés dans 16 missions de Casques Bleus de l'ONU.

Des cas d'abus sexuels ont été recensés dans 16 missions de Casques Bleus de l'ONU.

Un rapport des Nations Unies publié en décembre 2015 montrait les dysfonctionnements dans la manière de gérer les accusations d'abus sexuels par des Casques Bleus. C'est le cas notamment en République Centrafricaine, où des soldats de la mission de l'ONU, la Minusca, sont accusés d'abus. Avec la nomination de Jane Holl Lute au poste de coordinatrice spéciale sur les cas d'abus sexuels, l'ONU espère donc pouvoir améliorer la réputation des Casques Bleus, qui souffre beaucoup de ces affaires. L'Américaine était jusqu'à présent responsable de la relocalisation de réfugiés dans le camp "Hurriya" en Irak. Même si les missions sont différentes, la nouvelle coordinatrice est compétente. C'est en tout cas le point de vue de Farhan Haq, le porte-parole adjoint du secrétariat Général de l'ONU :

"Pendant des années," rappelle Farhan Haq "Jane Holl Lute a travaillé comme secrétaire générale adjointe pour la consolidation de la paix. Elle a aussi été secrétaire génerale adjointe pour le maintien de la paix. Il s'agit de gérer toutes nos opérations de maintien de la paix autour du globe. Jane Holl Lute est là pour soutenir les efforts du secrétaire général de l'ONU, les administrations et les bureaux des Nations Unies, autrement dit tous les différents aspects du système."

Des soldats de Sangaris visés par une enquête en France pour viols sur mineurs

Des soldats de Sangaris visés par une enquête en France pour viols sur mineurs

En 2015, 69 abus sexuels présumés ont été recensés par l'ONU sur 16 de leurs missions. Au sein de la Minusca, 22 cas ont été signalés. Par ailleurs, le 4 février dernier, sept nouveaux cas d'abus par des soldats de la Minusca à Bambari, dans le centre du pays, ont été rendus publics. En conséquence, l'ONU a décidé le rapatriement de 120 soldats congolais stationnés dans cette ville.

"C'est une nomination que nous, de la société civile, saluons, pourvu que la personne qui est nommée fasse son travail", prévient Brice Kakpayen, député au Conseil National de Transition, et coordinateur de l'ONG Enfance sans frontières. Brice Kakpayen regrette notamment le manque de communication sur ces cas d'abus, et espère que les victimes obtiendront enfin des dédommagements.

Mais au-delà du symbole que peut avoir la nomination de Jane Holl Lute, ou le rapatriement de ces soldats congolais, la marge de manoeuvre de l'ONU reste limitée. Car il revient aux différents pays dont sont originaires les soldats qui font partie des Casques Bleus de juger ceux qui sont mis en cause. Comme c'est le cas pour des soldats français de l'opération Sangaris, qui sont sous le coup d'une enquête du parquet de Paris pour des faits de viols sur mineurs.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !