1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

L'Onu joue sa crédibilité au Burundi

Le Conseil de sécurité de l'ONU se laisse une fois de plus informer ce jeudi sur les violations de droits de l'homme au Burundi. Un groupe d'ONG dont la FIDH appelle l'ONU à passer à un stade plus élevé de la pression.

Écouter l'audio 01:59

"Il y a une exaspération grandissante au sein du Conseil de sécurité" (Stéphanie David, FIDH)

Le Conseil de sécurité des Nations unies organise une séance ce jeudi sur la situation au Burundi. Le représentant des Nations unies Jamal Benomar présente un rapport sur les violations massives de droits humains recensées dans ce pays des Grands Lacs. L'organisation fait face à une résistance de Bujumbura qui ignore ou rejette ses appels et refuse les propositions d'envoi d'une mission de stabilisation.

La Chine et la Russie font blocage

Le Burundi est conforté dans sa position par le soutien de la Chine et la Russie notamment. Les Etats-Unis et l'Union européenne ont en revanche pris des sanctions ciblées visant des responsables du régime. C'est une action similaire que demande un groupe de 19 ONG de défense des droits de l'homme. Parmi ces organisations qui ont lancé une alerte sur la situation au Burundi, il y a la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH). Le Burundi est plongé dans une crise violente qui a fait plus de 500 morts selon l'ONU et jusqu'à près de 2.000 pour les ONG, et poussé près de 400.000 Burundais à l'exil.

Stéphanie David est la représentante de la FIDH auprès des Nations unies. Ecoutez son interview !

 

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !