1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

L'ONU accuse l'Etat congolais d'être responsable des crimes en RDC

En République Démocratique du Congo, le Bureau conjoint des Nations unies aux Droits de l'homme accuse dans un rapport l'Etat congolais d'être largement responsable des violences commises contre les civils.

Écouter l'audio 01:52

"La situation ne s'améliore pas" (Fabienne Pompey)

Le rapport dénombre 2.822 violations et atteintes aux Droits de l'homme entre janvier et juin 2017 - près de 58% de ces crimes ayant été commis par les forces de sécurité congolaises. 

Ce même rapport dénombre au moins 591 exécutions sommaires, dont 35 femmes et 170 enfants, commises par des agents de l'Etat. Les groupes armés seraient pour leur part responsables de 345 exécutions. 

Les Nations unies parlent d'une répression politique sans précédent. Fabienne Pompey est la porte-parole adjointe de la Monusco, la mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC. Elle est au micro de Kossivi Tiassou. 

 

 

Liens

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !