1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L'Occident en partie responsable de la crise migratoire?

La politique migratoire de l'Europe et la responsabilité des pays occidentaux dans les crises actuelles font l'objet de nombreux commentaires dans les journaux allemands

Ungarn Flüchtlinge am Bahnhof in Budapest

Devant la gare de Budapest, des migrants de plusieurs nations manifestent contre la politique d'immigration de la Hongrie

"Personne en Allemagne, personne en Europe ne peut échapper à ces crises et à ces guerres, estime la Süddeutsche Zeitung. C'est la leçon la plus importante que nous ont enseignée les derniers mois de la migration, une migration qui peut se perpétuer des années encore : les Européens ne peuvent pas tenir ces conflits à distance, ils ne peuvent pas les fuir ou les ignorer. Si l'Occident ne s'occupe pas de ces conflits, alors ce sont les conflits qui s'occuperont de l'Occident, avertit la Süddeutsche Zeitung.


" C'est la volonté politique qui fait défaut. Tel est le diagnostique du quotidien Badische Zeitung." Les dirigeants politiques dans les capitales européennes, à Londres, Paris ou Berlin sont apparemment dépassés par les évènements, ils ont des positions confuses et sont divisés face à une évolution qui est devenue de plus en plus pressante au cours des années. Ils sont d'accord sur un seul point: C'est l'Union européenne qui doit trouver une réponse aux questions les plus urgentes. Mais l'UE n'est rien d'autre que l'assemblée de tous ses membres, rappelle le journal. Et contre leur volonté, ni le président de la Commission européenne, ni le Parlement européen ne peuvent changer les choses ! "

Österreich verstärkt Grenzkontrollen bei Einreiseverkehr aus Ungarn Stau auf Autobahn

Un bouchon de 30 km de longueur, conséquence des contrôles autrichiens sur les véhicules franchissant la frontière austro-hongroise




Le quotidien Die Welt estime que "les pays occidentaux sont en partie responsables de l'instabilité actuelle dans de nombreux pays parce qu'ils n'ont pas essayé d'aider à y établir un minimum de structures étatiques quand il en était encore temps. Ce n'est pas l'intervention de l'Occident qui a fait exploser les régions de crises, mais son retrait précipité , argumente l'éditorialiste, qui conclut : la crise actuelle est un avertissement à l'Occident et notamment à l'Europe, non pas à moins intervenir, mais au contraire à davantage intervenir à un échelon global !"

Ungarn Flüchtlinge am Grenzzaun zu Serbien

Des migrants franchissent la frontière entre la Serbie et la Hongrie



En Allemagne, les actes xénophobes plus fréquents dans l'est du pays?

Un constat que font plusieurs journaux. Mais le quotidien die tageszeitung estime que : "dans toute l'Allemagne, et pas seulement dans l'Est, la xénophobie, le racisme et l'usage de la violence sont les signes précurseurs d'un mépris de la démocratie qui prend partout une ampleur inquiétante. Dans tout le pays, de plus en plus de gens ont tendance à ne plus considérer la démocratie parlementaire que sous l'aspect de leurs propres intérêts égoïstes. Trop souvent, la colère remplace à la réflexion, la violence le dialogue, et le rejet l'emporte sur le rapprochement. L'éditorialiste de la taz conclut : la politique doit y trouver une réponse claire et fondamentale, si possible, dès aujourd'hui !"

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !