L′Italie sous le coup de la catastrophe | Vu d′Allemagne | DW | 07.04.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L'Italie sous le coup de la catastrophe

A la Une des journaux allemands, le séisme qui a frappé les Abruzzes au centre de l’Italie dans la nuit de dimanche à lundi.

default

Des pompiers sortent une femme des décombres à L'Aquila.

La plupart des grands journaux allemands publient des photos montrant des scènes de désolation après le tremblement de terre en Italie. En première page de la Süddeutsche Zeitung, on voit deux sauveteurs sortir une femme blessée des décombres d'une maison. Des dizaines de milliers de sans-abris, titre la Tageszeitung. En Une du journal, la photo d'habitants de la ville de l'Aquila transportant ce qu'ils ont pu sauver de la catastrophe, devant une rangée de maisons à moitié effondrées. Une grande partie du centre historique de la ville est en ruines, rapporte la Frankfurter Allegemeine Zeitung . Die Welt relève de son côté qu'il s'agissait du pire tremblement de terre qu'ait connu l'Italie depuis 1980.


Les quotidiens reviennent aussi largement sur la visite du président américain Barack Obama en Turquie et son soutien à la candidature d'Ankara à l'Union Européenne.


Türkei USA Präsident Barack Obama Rede im Parlament in Ankara

Discours du président américain devant le parlement turc à Ankara.

Obama promet en Turquie un nouveau dialogue avec l'Islam, titre la Frankfurter Allgemeine Zeitung. A Ankara, le président américain a appelé à faire des relations turco-américaines un « modèle de partenariat pour le monde », écrit le quotidien. Il a aussi de nouveau exhorté l'Union Européenne à accueillir la Turquie.


On peut difficilement nier l'importance géostratégique de la Turquie, estime Die Welt, il suffit de jeter un coup d'œil sur une carte. On peut par contre avoir des doutes sur le rôle de médiateur d'Ankara. Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan s'est souvent engagé en Occident pour défendre les intérêts du monde musulman. En revanche, il ne s'est pas distingué en tant que représentant des intérêts occidentaux auprès du monde musulman.


Türkei USA Barack Obama bei religiösen Führen in Istanbul

Barack Obama lors d'une rencontre avec des dignitaires religieux à Istanbul.

La Turquie pose sa candidature auprès de l'Union Européenne pour devenir un Etat membre, pas un ambassadeur du monde musulman, souligne de son côté la Süddeutsche Zeitung. Mais après le sommet de l'Otan, on peut se demander si cela est bien clair pour le gouvernement turc. Dans la querelle sur la nomination du Danois Anders Fogh Rasmussen au poste de secrétaire-général de l'Alliance, Ankara voulait montrer sa force et son importance, mais s'est aussi, une nouvelle fois, fait le porte-parole de la colère des musulmans dans l'affaire des caricatures du Prophète au Danemark. Pour le journal, ce n'est pas parce qu'elle est musulmane que la Turquie doit entrer dans l'Union Européenne, mais parce qu'elle fait partie de l'Europe. Quand cette vision des choses se sera développée des deux côtés, alors les avantages géostratégiques suivront d'eux-mêmes.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !