1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L'Islande, une république bananière?

David Sigmundur Gunnlaugsson est le premier haut dirigeant à subir les conséquences des "papiers de Panama" , des révélations publiées par des journalistes d'investigation sur des transactions financières louches.

Sigmundur David Gunnlaugsson Island Premierminister

Sigmundur David Gunnlaugsson dans l'embarras

Il s'agit pour le moins de transferts de fonds plus ou moins licites vers les paradis fiscaux tels que le Panama.

"David Sigmundur Gunnlaugsson aurait pu limiter les dégâts" , estime la Süddeutsche Zeitung dans un article intitulé : "République bananière". Car après les investigations des médias, le chef de gouvernement pouvait s‘attendre, depuis des semaines déjà, à ce que des informations sur ses activités financières soient révélées au grand jour. Il aurait pu avouer plus tôt qu'il avait placé de l'argent dans des paradis fiscaux... Les Islandais lui auraient peut-être alors pardonné, croit l'éditorialiste. Car ce qui provoque la colère de nombreux Islandais tient surtout au fait que leur Premier Ministre ne les ait pas informés. Maintenant le scandale est là. Mais au lieu de répondre au moins aux questions de ses compatriotes, Gunnlaugsson s‘est tu, il a louvoyé, il a menacé...

Island Proteste gegen Premierminister Gunnlaugson

Dans la capitale islandaise Reykjavik, des milliers de personnes ont exigé la démission de Gunnlaugsson

Selon le quotidien de Munich, il aurait pu, il aurait dû s'en aller avec un reste de dignité - avant que les Islandais en colère ne jettent des bananes sur les murs du Parlement, illustrant ainsi la nouvelle image de la fière Islande dans le monde..."

Sigmundur David Gunnlaugsson Island Premierminister

Sigmundur David Gunnlaugsson a déclaré se retirer provisoirement de son poste de Premier ministre

Le Premier ministre islandais n'est pas le seul qui pourrait avoir des ennuis à cause de ces fameux "Papiers du Panama", souligne la FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Il est étonnant à quel point les paradis fiscaux sont attrayants par delà toutes les frontières, politiques ou autres, relève le quotidien de Francfort. Parmi les gens qui y placent leur argent, on trouve des autocrates, des dictateurs, des démocrates, des membres de familles de hauts fonctionnaires chinois, des gens de la mouvance du parti français d'extrême -droite Front National et même, paraît-il, le père du Premier ministre britannique ! Quelle honte! " conclut la FAZ.

Autre thème : le droit d'asile en Europe

La Commission européenne a présenté un plan pour une réforme des règles d'asile en vue d'une répartition plus juste des réfugiés dans les 28 pays de l'Union…

Italien Flüchtlinge aus Libyen gerettet

Des migrants partis de Libye débarqués par des gardes -côtes italiens dans le port de Messine en Italie

"La proposition de la Commission européenne est révolutionnaire, estime le quotidien Die Welt : un droit d'asile européen avec une instance centrale qui prendrait les décisions sur des critères justes et fiables. Cela peut paraître une idée intolérable pour de nombreux Etats qui considèrent toujours que la décision d'accueillir ou non un migrant sur leur territoire fait partie des droits fondamentaux de gouvernements souverains. Pourtant la vision de Bruxelles est juste, estime le quotidien. Car la mosaïque que représente jusqu'ici la politique d'asile en Europe a pour conséquence que la répartition des charges entre les Etats membres de l'UE est très injuste!", conclut l'éditorialiste.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !