1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Elections en Allemagne

L'islam s'invite dans la campagne électorale allemande

L'arrivée de nombreux migrants, la peur du terrorisme, la sécurité intérieure sont des thèmes qui préoccupent les électeurs allemands. Qui y voient un lien avec l'islam, ce qui suscite de nombreux débats.

L'Allemagne est un pays où la religion se refuse à avoir une influence directe en politique - même si le parti au pouvoir est un parti chrétien démocrate. Mais l'arrivée importante de réfugiés à majorité musulmane depuis 2015 et le terrorisme islamiste ont placé l'islam au cœur du débat politique. Une situation qui fait redouter un succès électoral du parti populiste Alternative für Deutschland lors des prochaines élections législatives. 


Deutschland Eröffnung liberale Moschee in Berlin (picture-alliance/dpa/M. Gambarini)

A Berlin, une mosquée a ouvert ses portes où une femme dirige la prière

Le piège des amalgames

"L'Allemagne n'est pas la burqa" avait fait savoir le ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maizière en avril dernier dans une article portant sur la culture allemande. L'interdiction de la burqa, le thème revient souvent dans les débats sur l'intégration, l'islam ou encore l'islamisme - bien que seules quelques centaines de femmes se couvrent complètement en Allemagne.

Les deux grands partis politiques du pays, la CDU et le SPD, avaient jusqu'à présent boudé les discussions sur ces thèmes. De l'avis du politologue Oskar Niedermayer, ce qui pose problème, c'est plutôt le problème des réfugiés qui est, aux yeux de la population,  assez étroitement lié au terrorisme. Le chercheur explique: "Les deux grands partis veulent éviter de tomber dans un piège. Récemment, le candidat social démocrate Martin Schulz a commencé avec la question des réfugiés et la crise des réfugiés qui, aux yeux de la population, est en lien avec l'islam. Et maintenant, cela pourrait jouer un plus grand rôle. Surtout s'il y a encore un acte terroriste. Cela est très clair. Le problème des réfugiés, l'islam et le terrorisme, restent de loin les questions les plus importantes aux yeux des populations."


Köln Muslimische Demonstration gegen Terror (DW/S. Niloy)

Manifestation de musulmans à Cologne contre le terrorisme

S'ouvrir à l'autre ou pas?

Ce débat sur les refugiés avait empoisonné la précampagne d'Angela Merkel suite à sa décision controversée d'ouvrir les portes du pays aux réfugiés en 2015. Mais le politologue berlinois Niedermayer note aussi un autre fait marquant : les programmes électoraux des grands partis ne répondent clairement pas à l'une des questions que l'on se pose en Allemagne. A savoir si l'Allemagne devrait être plus ouverte à une société multiculturelle ou pas.

Werner Patzelt est politologue à Dresde et il a sur cette question une position tranchée: "Ici, les illusions du multiculturalisme sont visibles. Parce que l'égalité des sexes fait partie intégrante de la culture européenne ou occidentale. Mais elle ne fait pas partie de la culture musulmane, peu importe la région. En conséquence, les Verts et les sociaux-démocrates doivent maintenant comprendre que la condition sine qua non pour notre mode de vie est tout simplement la culture occidentale."

Des propos qui contredisent ceux tenus par l'ancien président allemand, Christian Wulff, dans un discours en 2010: "L'islam fait partie de l'Allemagne", disait-il alors. Ils démontrent aussi que le sujet est diversement apprécié dans le pays au sein de la classe politique ainsi que dans la société.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !