1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

L'IRA, bouc émissaire de Nouakchott

Ce mercredi s'est ouvert à Nouakchott le procès de 13 militants anti-esclavagistes d'IRA Mauritanie poursuivis notamment pour "rébellion". Une manifestation a eu lieu à Berlin pour réclamer leur libération.

Écouter l'audio 02:05

"Les responsables de l'IRA ne sont responsables ni du chômage des jeunes ni du terrorisme" (Ulrich Delius)

Les 13 militants anti-esclavagistes arrêtés entre fin juin et début juillet, sont des membres de l'Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA Mauritanie) qui soutenaient des habitants d'un bidonville de Nouakchott menacés d'expulsion à cause de la tenue du sommet de la Ligue arabe. À Berlin, la Société pour les peuples menacés a manifesté ce matin devant l'ambassade de Mauritanie pour réclamer leur libération. Selon Ulrich Delius, le responsable du réseau Afrique de l'organisation, le président mauritanien en veut personnellement à l'IRA et l'accuse de tous les maux de la société. Écoutez-le en cliquant sur le lien ou l'image.

Par ailleurs, cinq jeunes ont été condamnés mardi à Nouakchott pour "violences" et "agression" en raison de leur protestation véhémente contre la peine de prison infligée à l'un des leurs mi-juillet. Ils sont tous membres du "Mouvement du 25 février", né dans le sillage du printemps arabe et opposé au président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !