1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L''interdiction du NPD fait toujours débat

A la Une de la presse : l'éternel débat autour de l'interdiction du NPD, le parti néo-nazi allemand, l'investiture du pape François et les dix ans de l'intervention américaine en Irak.

Des églises aux syndicats en passant par les partis politiques, tout le monde est d'accord pour dire à quel point il serait souhaitable d'endiguer la propagande nazie en Allemagne, écrit die Tageszeitung. Mais quand il s'agit de prendre des mesures concrètes contre l'extrême droite et surtout quand il s'agit d'interdire son principal représentant, le NPD, tout devient beaucoup plus compliqué. Ainsi, le gouvernement fédéral vient de renoncer à lancer une procédure dans ce sens au motif "qu'on ne peut pas interdire la bêtise". Bien-sûr, ce n'est pas en interdisant le NPD que les mentalités vont changer, sans compter que la procédure pourrait échouer. Mais ce n'est pas une raison pour ne pas essayer. Rappelons, estime le journal, que tant que le NPD reste légal, il est subventionné par l'Etat, donc par les citoyens.

Die Welt, note pour sa part que la lutte contre les néo-nazis doit être l'affaire de toute la société. Interdire le NPD permettrait de lui couper les vivres mais n'expliquerait pas pourquoi des milliers de personnes s'obstinnent à soutenir un parti raciste et nationaliste. La priorité des politiques devrait être de soutenir ceux qui, dans la société civile, se battent courageusement contre l'extrême droite.

Papst Franziskus Amtseinführung

Le pape François a appelé à protéger "toute créature de Dieu"

Le quotidien commente par ailleurs l'investiture, ce mardi, du pape François. Le nouveau souverain pontife va assurément faire bouger les choses au Vatican. Avant même qu'il soit assis sur le trône de Saint Pierre, François l'a déjà fait trembler. Le choix de son nom notamment est déjà tout un programme et certains craignent qu'il aille trop vite.

La Süddeutsche Zeitung s'interesse elle au dixième anniversaire de l'offensive américaine en Irak. Dix ans plus tard, personne n'ose encore soutenir que l'ordre, la stabilité et la démocratie s'obtiennent avec les armes. Certes, il est difficile de démêler l'enchaînement des causalités. La guerre civile entre sunnites et chiites par exemple aurait sans doute fini par éclater, même sans l'intervention américaine. Cela dit, cette intervention est malgré tout une énorme césure. Elle coïncide avec l'apparition d'une faille profonde dans les sociétés arabes et représente le début d'un nouvel ordre pour les Américains.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !