1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Economie et développement

L'industrie textile éthiopienne peut-elle concurrencer l'Asie ?

La chaîne de confection suédoise H&M a annoncé vouloir fabriquer une partie de ses vêtements en Éthiopie. Faut-il en déduire que les marques commencent à délaisser l'Asie ? Ce serait prématuré.

Une usine textile à Kombolcha. Elle a été ouverture en 1984 grâce au soutien de la RDA et de la Tchécoslovaquie

Une usine textile à Kombolcha. Elle a été ouverture en 1984 grâce au soutien de la RDA et de la Tchécoslovaquie

L'industrie du textile - et elle n'est pas la seule dans ce cas - cherche constamment à réduire ses coûts de production. C'est cette volonté qui, au cours des dernières décennies, a poussé de nombreuses entreprises à délocaliser leur production vers des pays en développement, où les salaires sont faibles et la réglementation du travail moins stricte. Récemment, le groupe suédois H&M (Hennes & Mauritz) a annoncé vouloir faire confectionner une partie de sa production en Éthiopie. Elle rejoint ainsi le Britannique Tesco et l'Irlandais Primark. Alors, l'Éthiopie peut-elle prendre le relais du Bangladesh ? Éléments de réponse avec Martin Koch.

L'invité de l'interview de la semaine est Edouard Bustin, professeur de sciences politiques à la Boston University, aux États-Unis, et directeur du GRAF, le Groupe de recherches sur l'Afrique francophone. Il évoque les causes des conflits incessants dans l'est de la République démocratique du Congo, à commencer par la question des richesses du sous-sol.

Écouter l'audio 12:30

L'industrie textile éthiopienne peut-elle concurrencer l'Asie ?

Archives

Audios et vidéos sur le sujet