L′Inde et le Pakistan brisent la glace | International | DW | 16.07.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

L'Inde et le Pakistan brisent la glace

Dernier jour du sommet des Non-alignés à Charm el-Cheikh, en Egypte. Dernier jour où l'attention se porte surtout sur un évènement en marge du sommet : la rencontre entre les Premiers ministres indien et pakistanais.

default

Poignée de main entre Manmohan Singh et Yusuf Raza Gilani

Il s'agit de la deuxième réunion à haut niveau entre les deux pays depuis les attentats de Bombay. Une réunion très attendue et préparée déjà depuis deux jours par les ministres des affaires étrangères respectifs. Une réunion cruciale pour tenter de briser la glace. Car depuis les attentats de Bombay en novembre dernier, le processus de paix, qui avançait déjà difficilement, a été complètement gelé.


L'Inde et le Pakistan, nés de la scission de l'empire colonial britannique en 1947, se disputent depuis la région du Cachemire. Les deux pays se sont fait la guerre à trois reprises. Aujourd'hui encore, la région hymalayenne, et la "ligne de contrôle" notamment, sont régulièrement le théâtre de violences. Le dernier incident date de début juillet, où des manifestants anti-indiens ont été abattus.


Un processus de réconciliation a toutefois été amorcé en janvier 2004. Mais les attaques de Bombay ont ravivé les tensions. New-Dehli les impute à des islamistes pakistanais et accuse les services de sécurité de son voisin de les avoir soutenus. Une accusation qui ne date d'ailleurs pas d'hier. Depuis longtemps, Islamabad serait complice avec les insurgés cachemiris et les Talibans.


Mais pour l'expert en politique internationale Rashid Kahn, il s'agit d'une époque révolue. Selon lui, "l'Inde ne peut plus accuser le Pakistan de jouer un double jeu. Il est clair désormais que l'armée et les services de renseignement suivent la même politique que le gouvernement élu. La question de savoir si les militaires suivent leur propre politique ou soutiennent les terroristes, cette question ne se pose plus".


Le Premier ministre indien Manmohan Singh et son homologue pakistanais Yusuf Raza Gilani tentent en tout cas aujourd'hui de relancer les pourparlers. Les deux dirigeants se sont engagés à coopérer contre le terrorisme. L'annonce des autorités pakistanaises dimanche dernier de l'ouverture du procès de cinq détenus suspectés d'être impliqués dans les attentats n'est d'ailleurs certainement pas survenue par hasard.


Un regain d'optimisme que devrait appuyer la Secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton lors de sa visite en Inde demain. Les Etats-Unis espèrent effectivement qu'un dégel entre les deux puissances nucléaires permette d'améliorer la stabilité dans l'ensemble de la région et de concentrer la lutte anti-talibans à la frontière afghano-pakistanaise.

  • Date 16.07.2009
  • Auteur Anne-Julie Martin / M.A. Pioerron
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/Ir1f
  • Date 16.07.2009
  • Auteur Anne-Julie Martin / M.A. Pioerron
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/Ir1f
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !