1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L''impuissance de l'Homme face à la nature

Ce mardi les journaux allemands se penchent entre autres sur la conférence de l'ONU sur le climat qui s'est ouverte lundi à Varsovie, alors que les Philippines ont été dévastées par un typhon.

default

Un jeune garcon au milieu des débris laissés par le typhon Haiyan à Tacloban

« Le typhon Haiyan montre une fois de plus l'impuissance de l'Homme face aux forces de la nature déchaînée, estime le quotidien Weser-Kurierde Brême. Et cela devrait le faire sérieusement réfléchir aux conséquences de ses actions. Or, parmi ces conséquences figure aussi le réchauffement de la planète, cela ne fait aucun doute pour la majorité des scientifiques. »

L'éditorialiste du journal Hessische Allgemeine critique la politique climatique des Etats : « La plupart des pays agissent là de manière trop lente, trop égoïste et trop servile face aux intérêts de l'industrie. Même le bilan de l'Allemagne est bien maigre, et malgré le tournant énergétique, des centrales à charbon continuent de cracher leurs émissions nocives. Et même si entre-temps, les USA et la Chine font plus pour la protection de l'environnement, il n'est pas certain qu'ils acceptent que des objectifs précis soient fixés. Et les pays plus petits et plus pauvres ne font rien, quand ils voient que les grands et les riches ne font pas de vrais efforts. Nous en subirons tous les conséquences, des conséquences irréversibles ! »

Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, cependant « La politique ne devrait pas jouer avec la peur, et encore moins avec les catastrophes. Il est imprudent et même déplacé de se servir du typhon Haiyan pour reprocher à la conférence onusienne sur le climat à Varsovie de ne pas faire assez contre le changement climatique. On doit secourir rapidement et efficacement les victimes dans les régions dévastées; mais cette aide ne viendra pas et ne doit pas venir de Varsovie. Il est possible qu'encore une fois Varsovie ne soit qu’unegigantesque rencontre de plus sur le climat qui n'engendrera rien d'autre que de douteux « appels dramatiques ». Mais il serait plus honnête et responsable de souligner à Varsovie qu'il n'existe pas de simple corrélation entre les « tempêtes monstres » et le changement climatique et qu'il est peu probable que leur nombre augmente. »

Syrien Opposition Treffen in Istanbul 09.11.2013

Membres de la Coalition nationale de l'opposition syrienne à Istanbul (09.11.13)

L'opposition syrienne ira à Genève

Autre thème largement commenté par les éditorialistes : la décision de la Coalition nationale de l'opposition syrienne en exil de participer à la conférence de paix sur la Syrie prévue à Genève, conférence dite Genève II. Une participation à laquelle elle pose toutefois des conditions.

Le quotidien Die Welt s'interroge sur la valeur de cette décision : « sans le Congrès national syrien et l'Armée Syrienne Libre, de telles conférences n'ont que peu de sens. Pour garder la face, l'opposition en exil pose des conditions : le dictateur Bachar al-Assad et ses proches doivent être mis hors jeu. Conditions qu’Assad, tant qu'il détient la suprématie militaire, n'acceptera pas. »

La TAZ de Berlin :« Bien qu'il n'y ait pas d'autre alternative que de réunir des représentants du régime d'Assad et de l'opposition à une même table dans le cadre d'une conférence de paix, cela reste un problème, estime die Tageszeitung. Jusqu'ici, Assad a brillamment réussi à se mettre en scène comme un homme d'Etat sérieux. Exemple : armes chimiques. Son régime ne fera des compromis que si la communauté internationale met en place des menaces crédibles. Mais rien n'indique que ce soit le cas. Malheureusement. »

« Des conférences de paix n'apportent pas toujours la paix, relève la Süddeutsche Zeitung, mais sans elles, on continue la guerre. C'est pourquoi on doit considérer avec scepticisme toutes les annonces faites pour la conférence de Genève II. Des adversaires qui ne se reconnaissent pas comme partenaires de négociations, ne sont guère en mesure de trouver une solution ! »

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !