1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Libye: Poutine aurait choisi son homme

Selon des sources concordantes, la Russie aurait déployé des forces en Egypte, à la frontière avec la Libye en vue de soutenir le maréchal Haftar. Ce mercredi, les hommes du maréchal ont repris deux sites pétroliers.

Écouter l'audio 02:15

"La Libye, ce n'est pas la Syrie... (Majed Nehme)"

Même si la présence des troupes russes à la frontière libyenne a été démentie par Kremlin, il ne fait aucun doute que la Russie a la volonté de soutenir les forces du maréchal Haftar. D'après le porte-parole du Kremlin, la Russie est « intéressée à ce que la Libye ait un pouvoir qui pourra prendre des mesures énergiques en vue d’arrêter la progression des terroristes». Ces dernières semaines, des délégations du maréchal libyen ont été reçues à Moscou. Apparemment Vladimir Poutine a choisi son camp. C’est ce qu’estime Majed Nehme, directeur de publication du magazine « Afrique-Asie » .  

Le pari russe qui pourrait permettre à Moscou d’étendre son influence dans le monde arabe

Là où les Nations unies et les occidentaux ont décidé de se ranger derrière le gouvernement de Tripoli, Vladimir Poutine, lui, voit dans Khalifa Haftar, un dirigeant assez fort pour réunifier un pays en proie à l'anarchie depuis la chute du Mouammar Khadafi. Mais le directeur de publication du magazine « Afrique-Asie » ne voit pas la Russie s’engager militairement comme elle le fait en Syrie.

Pour plus détails, écoutez l’interview de Majed Nehme en cliquant sur l'image en haut.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !