1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Libre circulation, Malabo résiste

La libre circulation des personnes et des biens, une problématique qui reste d'actualité en Afrique. La Guinée Equatoriale refuse pourtant d'intégrer le processus au sein de la Cemac.

default

La libre circulation reste encore très théorique sur le continent

Chaque jour, aux frontières, les voyageurs sont confrontés à des contrôles contraignants ou à des restrictions d'entrée d'un pays à l'autre. Transporteurs et marchands sont eux souvent victimes de tracasseries routières, de la lenteur administrative, des vols de marchandises etc.

Si, sur le papier des engagements sont pris pour permettre une fluidité des déplacements, sur le terrain les contraintes restent réelles et certains pays se montrent réticents à intégrer réellement le processus. La Guinée Equatoriale par exemple n'entend pas appliquer l'accord de libre circulation de la Communauté Economique et Monétaire d'Afrique Centrale (Cemac). Où en est concrètement ce processus ?

Ecoutez les précisions du Dr Kenfack Jean, enseignant à l'Institut des relations internationales du Cameroun.

Écouter l'audio 01:58

« Le processus d'intégration surtout au niveau de la libre circulation des personnes est très avancé en Afrique de l'ouest ce qui n'est pas le cas en Afrique centrale. »

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !