1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Liberia : journée d'élection aux enjeux multiples

Le rendez-vous est historique. L'élection présidentielle donne pour la première fois la possibilité d’une alternance pacifique au Liberia. Les électeurs se sont déplacés en masse ce mardi.

Écouter l'audio 02:24

"Nous voulons un lendemain meilleur" (électeur)

C’est la première fois que le Libéria organise des élections sans l'aide des Nations unies. La présdientielle est donc un test pour la démocratie libérienne. Les électeurs sont sortis massivement ce mardi pour choisir leur candidat et aucun incident majeur n’a été signalé. Tous indiquent qu'ils veulent un lendemain meilleur pour le Libéria. 

Dans la rue, devant les bureaux, on évoque l'amélioration du système éducatif ou de santé. "J'ai voté pour le changement, pour un Liberia libre et des lendemains meilleurs", confie un électeur. Un autre parle de "prospérité et d'unité", souhaitant un "meilleur futur" pour ses enfants. "Nous ne voulons plus de guerre, nous sommes fatigués. Nous voulons bien manger, que les enfants aillent à l'école", explique-t-il.

Les femmes se sont énormément mobilisés pendant cette campagne présidentielle, comme ici dans un tweet où elles appellent à aller voter. 

 

Un Pays fragilisé

Le Libéria est meurtri par les années du guerre civile qui ont fait 250.000 victimes. Une très large partie de la population libérienne vit dans une grande pauvreté. Le pays doit se relever économiquement. Il a récemment été confronté à l'épidémie d'Ebola, qui a fait des ravages dans la population ces deux dernières années.

Après avoir exercé ses droits civiques, Ellen Johnson Sirleaf, la présidente sortante s'est réjouie de "voir tant de monde dans les files d'attente", preuve selon elle que le pays est "prêt pour la transition". Elle a appelé ses concitoyens à ne pas voter "pour des raisons tribales ou religieuses" mais pour "celui qui aura les capacités de bâtir sur mon héritage et rendre le Libéria encore meilleur".

 

Les favoris

Les premiers résultats sont attendus dans les 48 heures. Parmi les favoris figurent le sénateur George Weah, légende du football africain battu au second tour par Sirleaf en 2005, le vice-président Joseph Boakai, l'avocat et vétéran de la politique Charles Brumskine et les puissants hommes d'affaires Benoni Urey et Alexander Cummings. La victoire devrait être déterminée en grande partie par les quelque 21% d'électeurs âgés de 18 à 22 ans, qui choisissent leur président pour la première fois.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !