L′histoire à travers l′objectif | Europe | DW | 03.04.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

L'histoire à travers l'objectif

Entre extravagance, ironie ou poésie, le centre d’Art de Bonn invite à découvrir l’histoire de la République Tchèque au XXème siècle au travers de la photographie.

default

"Arnoltice" de Jindrich Streit, tiré de la série "Vie à la campagne"

Frantisek Drtikol Nude, 1927 Pigment print, 18,8 x 22,5 cm Museum of Decorative Arts in Prague, GF - 40.627 Bilder von der Austellung „Tschechische Fotografie

"Nude" de Frantisek Drtikol

La photographie tchèque est à l’honneur en ce moment à la Kunsthalle, le Centre national d’art à Bonn. Avec des noms que certains connaissent sans doute comme Josef Sudek, Jan Saudek, ou Josef Koudelka. Des noms qui ont fait ou font aujourd’hui la renommée de la photographie tchèque.

Tono Stano Der Sinn, 1992 Sammlung des Fotografen Tono Stano Austellung „Tschechische Fotografie“ der Bundeskunsthalle :

"Le sens" de Tono Stano

450 clichés sont exposés et offrent un voyage à travers l’histoire mouvementée de ce pays au cours du siècle précédent. L’exposition démarre avec notamment un charmant cliché en couleur d’un verger fleuri pour nous entraîner jusqu’aux sombres heures de l’occupation allemande mais aussi du communisme.

Par Marco Wolter

Madrid - Prado Blick auf das spanische Nationalmuseum Prado in der Hauptstadt Madrid, aufgenommen 1989. dpa

Le musée national du Prado à Madrid

Les musées d’Europe, gardiens de la grande tradition classique doivent ils se dépoussiérer pour atteindre un nouveau public ? Hérésie ou ouverture nécessaire ?

Le musée du Prado de Madrid propose en ce moment une rétrospective de l’œuvre de Francis Bacon. Ce n’est que la deuxième fois de son histoire que l’institution madrilène accueille un artiste du XXème siècle. Cette politique d’ouverture des institutions dites « classiques » à l’art contemporain surprend et divise. Elle est guidée par la volonté d’attirer un nouveau public. Qu’en pense les jeunes, principales cibles de cette nouvelle orientation ?

Notre correspondant à Madrid Guillaume Bontoux a demandé leur avis à des jeunes artistes de la capitale espagnole.

Liens