1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L'heure des réformes

A la Une de la presse allemande aujourd’hui, la décision de l’Union européenne de réformer le contrôle des émissions polluantes des véhicules et la nouvelle réforme des retraites en Allemagne.

Selon la Süddeutsche Zeitung, « la coalition au pouvoir aurait pu, lors des discussions sur la réforme des retraites, rester sereine et un peu courageuse ».

La coalition, qui réunit conservateurs et socio-démocrates, veut augmenter la subvention de l'Etat aux régimes des retraites privées. En particulier pour les personnes à bas salaires, en vue de les protéger contre la pauvreté. Le gouvernement souhaite rendre le régime des retraites d'entreprise attrayant, surtout dans les petites et

moyennes entreprises - par des incitations fiscales et certaines exonérations. L’adoption des nouvelles mesures est prévue avant la fin de la législature.

Selon le quotidien bavarois, « actuellement les travailleurs épargnent très peu. Et l’aide de l’Etat est une bonne décision. Et pour les ouvriers à faible revenu, cela peut les aider à épargner. » Cependant, note la Süddeutsche, un problème demeure : de nombreux retraités continueront de payer eux-mêmes leurs cotisations d'assurance-maladie et d'assistance-dépendance avec leurs pensions. 

De son côté, la Frankfurter Rundschau critique le nouveau concept qu’elle trouve plus complexe que l'ancien: le quotidien de Francfort se demande si l’Allemagne a encore besoin aujourd’hui de ces différents types d’assurances et retraites professionnelles. Et s’il n’est pas temps de tout réunir en un.

Donner plus de droits aux États pour contrôler les émissions de CO2 des voitures

Le Handelsblatt rappelle que « depuis 2007, les États étaient censés introduire des sanctions au niveau national pour punir la ruse des constructeurs d’automobiles. En Allemagne, le pays de la voiture par excellence, jusqu’à présent, rien n’est fait », constate le Handelsblatt. Près de deux ans après le scandale Volkswagen, les États de l'UE se sont mis d'accord lundi dernier à Bruxelles, sur une petite réforme. Des inspections inopinées et de lourdes amendes sont prévues. L'Allemagne avait été assez longtemps réticente vis-à-vis de ces mesures ».

Et la Frankfurter Allgemeine Zeitung voit déjà des difficultés qui pourraient bloquer la mise en œuvre des réformes promises. Mais pour l’éditorialiste du journal, le contrôle des véhicules doit rester le premier objectif des pays, malgré la divergence des points de vue à ce sujet au sein de l’UE. 

 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !