1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L'heure des analyses après les sanctions de l'ONU contre la Corée du Nord

Les journaux allemands reviennent sur les sanctions prises par l'ONU contre la Corée du Nord en début de semaine, en essayant de décrypter les négociations qui ont mené à cette résolution.

A l'unanimité ! C'est le titre de la Frankfurter Allgemeine Zeitung pour évoquer les sanctions prises par le Conseil de Sécurité de l'ONU contre la Corée du Nord, lundi. Ces sanctions concernent notamment la réduction des approvisionnements en pétrole ou l'interdiction des exportations de textile.

Mais la Frankfurter Allgemeine Zeitung nuance cette unanimité affichée lors des sanctions. Le journal revient ainsi sur les négociations au sein même du Conseil de sécurité pour adopter cette série de mesures. Il rappelle que La Chine et la Russie ont obligé les Etats Unis à revoir à la baisse leurs exigences.Pas d'embargo total sur le pétrole par exemple, rappelle aussi la Tageszeitung

Alors, quelle leçons en tirer pour la Diplomatie internationale ? Plusieurs lectures sont possibles, dit la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Peut-être est-ce une manière pour la Chine et la Russie de faire pression pour "diminuer la présence militaire américaine dans la région ?"

Le Spiegel Online consacre pour sa part un article à la réaction de la Corée qui juge les sanctions "maléfiques" et annonce aujourd'hui vouloir "accéler son programme nucléaire". "Le plus important pour la communauté internationale est de rester unis pour éviter une escalade militaire", conclut la Frankfurter Allgemeine Zeitung. 

 

Faut-il exporter plus ou moins d'armes en Turquie ? 

La question est au cœur de la campagne des législatives allemandes explique la Tageszeitung. Alors que le ministre allemand des Affaires Etrangères, le social-démocrate Sigmar Gabriel, a annoncé vouloir suspendre des contrats d'exportations d'armes entre Berlin et Ankara, celui-ci a été contredit par Angela Merkel, candidate CDU à sa réélection. 

Mais Sigmar Gabriel parle bien de "suspension" et non de rupture complète, explique la Tageszeitung. Ce ne sont de toute façon que des positions pour récupérer des voix à une semaine et demi du scrutin, estime le journal.

La Turquie est un thème extrêmement important dans cette campagne des législatives allemandes, rappelle la Suddeutsche Zeitung ! Mais cela est mal vécu par les germano-turcs dans le pays. Beaucoup ne savent pas pour qui voter et les conférences avec les candidats attirent peu. Ils seront pourtant un million de Turcs à voter en Allemqgne la semaine prochaine, rappelle le Spiegel sur son site internet. Un million d'électeurs qui aimeraient aussi entendre parler du climat et des retraites et pas seulement de leur pays d'origine, dit un Berlinois dans les colonnes du journal.

 

Un espoir pour le Donbass ?

La Frankfurter Allgemeine Zeitung revient sur la réaction de Berlin après que Vladimir Poutine ait accepté des Casques bleus dans l'Est de l'Ukraine. Il avait toujours refusé jusque-là mais propose maintenant de déployer des hommes le long des 400 kilomètres de la ligne de front du Donbass pour protéger les observateurs de l'OSCE. Une première, dit le journal qui y voit un espoir pour le Donbass alors que le conflit entre les combattants soutenus par la Russie et les troupes ukrainiennes a fait plus de 10.000 morts depuis 2014.

Liens

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !