1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

L'extradition de Karlheinz Schreiber

Il a tenté pendant 10 ans d'échapper à l'extradition. Peine perdue. Le marchand d'armes germano-canadien Karlheinz Schreiber est arrivé ce matin à l'aéroport de Munich. Expulsé du Canada, il va être jugé pour corruption.

default

Karlheinz Schreiber à son arrivée en Allemagne

Il a tenté pendant dix ans d'échapper à l'extradition. Peine perdue. Le marchand d'armes germano-canadien Karlheinz Schreiber est arrivé ce matin à l'aéroport de Munich, dans le sud de l'Allemagne. Il a été expulsé du Canada et va être à présent jugé pour fraude et corruption. Le contexte, c'est l'affaire des caisses noires qui a fait trembler la CDU, le parti chrétien-démocrate, dirigé dans les années 90 par le chancelier Helmut Kohl.


Karlheinz Schreiber

Le marchand d'armes germano-canadien est impliqué dans l'affaire des caisses noires de la CDU

Impossible de dissocier ces deux noms. Karlheinz Schreiber est mêlé à l'affaire des caisses noires de la CDU, qui a plongé l'Allemagne des années 90 dans un profond désarroi : elle montrait la face cachée, assez sombre, du financement du parti chrétien-démocrate, le parti dirigé aujourd'hui par la chancelière Angela Merkel. De 1973 à 1998, la CDU était dirigée par Helmut Kohl, qui a assuré les fonctions de chancelier pendant seize ans.

Et puis à la fin des années 1990, patatras. Les Allemands découvrent que des responsables de la CDU avaient caché de l'argent en Suisse ou au Liechtenstein. Et qu'ils avaient porté des valises de billets sans connaître l'origine et la destination des fonds.

Helmut Kohl Porträt

L'image d'Helmut Kohl a été ternie par l'affaire des caisses noires de son parti

Et pourtant, la direction du parti avait exigé que soient rendus publics les noms des donateurs anonymes. Mais Helmut Kohl avait refusé de parler. Et c'est là qu'intervient notamment Karlheinz Schreiber. Ce marchand d'armes, qui a la double nationalité, allemande et canadienne, avait été arrêté au Canada en 1999, à la demande de Berlin, pour sa participation présumée au scandale des caisses noires. Mais il avait toutefois été rapidement libéré. L'Allemagne, elle, veut le juger pour fraude, corruption et évasion fiscale. Il est question notamment d'un million de marks versés au début des années 90 à deux personnes du parti chrétien-démocrate. On en saura peut-être plus au cours des audiences sur l'un des plus grands scandales politiques de l'Allemagne de l'après-guerre. Selon Karlheinz Schreiber, âgé aujourd'hui de 75 ans, on essaie tout simplement de faire perdre les élections aux chrétiens-démocrates. Les législatives, c'est le 27 septembre en Allemagne.