1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

L'exode des musulmans centrafricains

Traqués par les anti-balaka, les musulmans continuent de fuir Bangui vers le nord. Quelque 1300 d'entre eux ont été évacués dimanche du quartier populaire PK 12, où ils étaient confinés depuis plusieurs mois.

Le dernier convoi escorté par les soldats de la force africaine Misca a quitté Bangui dimanche. Il s'est dirigé vers les villes de Kabo et de Sido, à quelques encablures de la frontière tchadienne. Le convoi est composé de huit semi-remorques dans lesquels sont chargés meubles, bétails et autres biens en plus de leurs propriétaires.

« Tout le monde a envie de partir »

On estime à plusieurs milliers le nombre de musulmans qui ont fui les exactions des anti-balaka. Mais beaucoup sont restés à Bangui, où ils vivent la peur au ventre. C'est pourquoi la tendance générale est au départ, nous explique Aboubakar Amdjoda, un jeune musulman habitant du quartier PK 5.

Des soldats de la Misca sécurisent le convoi

Des soldats de la Misca sécurisent le convoi

Il s'indigne par ailleurs contre la haine viscerale entretenue par les anti-balaka envers les musulmans centrafricains. « Nous les musulmans centrafricains, nous n'avons jamais agressé ni tué des chrétiens. Tout le monde a envie de partir. » (écouter ci-dessous)

Attaque meurtrière

L'évacuation de ces musulans coincide avec l'attaque, dimanche, des locaux de Médecins Sans frontières à Nanga Boguila, à 450 km au nord de Bangui. Une attaque perpetrée par des hommes armés non identifiés, mais selon nos informations, il s'agirait d'ex-seleka, la rebellion qui a renversé l'ancien président Francois Bozizé en mars 2013.

22 personnes ont été tuées, dont trois employés locaux de MSF. Ce type d'attaques est récurrent en RCA. Déjà en mars, un collaborateur du comité international de la Croix-rouge avait été tué à Ndelé, dans le nord du pays.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !